Voici les nouvelles fonctionnalités apparues sur LinkedIn depuis le début de l’année 2022, du côté des profils, des pages, des groupes, du fil d’actualités, de la messagerie… En commençant par les nouveautés LinkedIn les plus récentes (ordre anté-chronologique).

(Dernière mise à jour : 24 septembre 2022)

Suivre en retour

Désormais, tout comme sur Instagram, lorsque vous visitez le profil LinkedIn d’une personne de second niveau qui vous suit, le bouton bleu principal se transforme en « + Suivre en retour ». Et non plus « Se connecter », ni « Suivre » pour les comptes qui sont passés en mode créateur et ceux qui ont modifié ce paramètre.

Pour votre information, il est toujours possible de se connecter à ces profils, avec ou sans invitation personnalisée, via le bouton « Plus ».

Le nouveau bouton « + Suivre en retour » complète le classement « Following », qui se trouve dans l’entrée « Mon réseau » du menu principal, ainsi qu’une requête « Suiveurs de » dans le moteur de recherche avancé de LinkedIn.

Messagerie scindée

« Prioritaires » ou « Autres » ? La messagerie LinkedIn est en passe d’être scindée, pour prioriser les messages les plus pertinents. Sur quelle base ? « Au fil du temps, votre boîte de réception deviendra de plus en plus intelligente en fonction de la façon dont vous l’utilisez », précise LinkedIn sur son blog. Mais encore…?!

Mobilité interne

LinkedIn s’intéresse enfin à la mobilité interne. Comprenez « changez de job au sein de votre propre entreprise »… La plateforme teste en effet un petit module de promotion des opportunités internes, qui sera placé dans l’onglet « Jobs », assez logiquement.

Nouveau layout des profils créateurs en vue

D’après mon camarade Ritchie Pettauer, les profils passés en mode créateur sont sur le point d’être affichés différemment, pour valoriser encore un peu plus les contenus diffusés.

Intégrer des blocs (embed) dans des articles et newsletters

Dans les articles ou les newsletters, il suffit désormais de coller une URL pour que celle-ci se transforme en quelques secondes en bloc cliquable (embed). Pratique et, pour une fois, très user friendly ! À condition que cette URL soit issue de l’un des 100 sites « partenaires » de LinkedIn. Une liste mise à jour en permanence.

Ajouter des « engagements » à sa page LinkedIn

Alors que le marché de l’emploi est très tendu, les responsables RH et communication qui souhaitent améliorer leur employer branding seront sans doute ravis d’apprendre l’arrivée d’une nouvelle rubrique sur leur page LinkedIn : « Nos engagements ». De quoi s’agit-il ?

Cette nouvelle section, accessible aux administrateurs de la page via le bouton bleu « Modifier la page », permet aux entreprises de se positionner selon 5 types d’engagements (voir capture d’écran).

Pour chaque engagement, il est possible d’ajouter une description, mais aussi des rapports, des certifications, des articles, des blogs et des vidéos. Comme des « preuves ».

Tous les membres de LinkedIn peuvent accéder à cette section via l’onglet « Infos » des pages concernées.

Les demandeurs d’emploi, qui jugeront de l’authenticité de ces engagements, pourront également filtrer leurs recherches d’emploi selon ces critères. Mais pas pour l’instant.

Comment ajouter la section « Nos engagements » à votre page LinkedIn?

Programmer un post depuis LinkedIn

Plusieurs outils tiers comme Hootsuite, Buffer ou Agorapulse permettaient, depuis de très nombreuses années, de programmer certains types de posts LinkedIn. Leur valeur ajoutée risque d’être fortement réduite prochainement…

LinkedIn teste en effet cette fonctionnalité en natif, directement dans l’outil de publication de la plateforme. D’abord via ordi. Mais tant pour les profils (uniquement ceux passés en mode créateur ?) que pour les pages. Et pour tous les types de posts, y compris les carrousels/documents et les sondages, qu’il était tout simplement impossible de programmer jusqu’ici.

C’est le reverse engineer Nima Owji qui a découvert ce développement. Et LinkedIn a confirmé travailler sur cet outil de planification au média spécialisé Social Media Today.

Épingler un commentaire sous son post

Intéressante nouveauté, pleine de potentiel… Comme pour les pages depuis des années, LinkedIn déploie la possibilité d’épingler un commentaire sous les posts publiés par les profils et les pages. Y compris ses propres commentaires. Le commentaire sélectionné (via les 3 petits points en haut à droite du commentaire) est alors « collé » au post, tout en haut de la liste des commentaires, qu’ils soient triés par pertinence ou par récence.

Outre l’évidente tactique du « lien en premier commentaire » qui a déjà fait ses preuves sur d’autres réseaux sociaux et qui ne devrait pas faiblir sur un réseau qui pénalise à ce point les liens dans les posts, cette fonctionnalité ouvre différentes perspectives.

Comme la possibilité de prolonger son post (max. 3000 signes) avec max.1250 signes supplémentaires. Ou, tout simplement, la possibilité de valoriser la meilleure contribution, informative, utile, inspirante, ludique, visuelle…

L’occasion de vous rappeler que j’ai écrit ce guide : « LinkedIn : De l’art de commenter… »

Ajouter sur son site un bouton « suivre » actif

Permettre aux visiteurs/euses de votre site web de vous suivre sur LinkedIn en un seul clic (ou presque), c’est enfin possible. En tout cas pour les profils LinkedIn passés en mode créateur

Concrètement, pour ajouter ce bouton actif, il suffit d’en générer le code html, d’éventuellement le personnaliser si on a des notions d’html (couleur, taille, police, alignement…), puis de l’intégrer à l’endroit souhaité sur votre site internet.

Comme ici, par exemple :

Cliquez pour me suivre sur LinkedIn !

Attention : pour effectivement vous suivre, les personnes qui cliquent sur le bouton sont priées de confirmer leur choix sur LinkedIn… Vous avez dit « débile » ?

Des templates visuels dans l’appli

LinkedIn tente visiblement de recycler le code de feu ses stories. Après avoir ajouté un lien cliquable en sticker sur les posts créés dans l’appli mobile, il commence, pour les profils et les pages, à y proposer des templates visuels (polices et fonds)… ridicules. Ridicules par rapport à ce qu’il est possible de créer avec un outil intuitif et gratuit comme Canva. Et ridicules par rapport à ce que proposait la société Jumprope lorsque LinkedIn l’a rachetée, il y a un an. So Facebook !

Ajouter un lien (sticker cliquable) sur les posts créés dans l’appli

Surprise ! LinkedIn permet d’ajouter un lien externe dans les publications photos et vidéos créées dans son appli. Pour les profils. Et pour les pages.

Le lien cliquable apparait après un premier clic sur un sticker textuel (30 signes pour votre appel-à-l’action) repositionnable et agrandissable… qui rappelle furieusement les stories.

Pourquoi cette nouvelle fonctionnalité me surprend-elle ? Tout simplement parce que, contrairement à ce que LinkedIn affirme publiquement, son algorithme pénalise fortement les posts qui incluent un lien, qu’il s’agisse d’un copier-coller de lien qui génère une vignette et un titre cliquables ou qu’il s’agisse d’un post visuel qui comporte un lien dans leur légende.

Toutes les analyses sérieuses le prouvent : LinkedIn pénalise les posts comportant un lien, LinkedIn considérant que la publication retient les utilisateurs beaucoup trop peu de temps sur la plateforme.

Reste à savoir si LinkedIn publie cette nouvelle fonctionnalité… hypocritement, en la pénalisant tout de même. Les premières stats seront très intéressantes à analyser.

Sauvegarder un post comme brouillon (sur ordi)

Jusqu’ici, LinkedIn suggérait, lors de l’abandon d’un post en cours de composition, de le sauvegarder sous forme de brouillon… dans l’apli mobile uniquement. D’après Andy Foote, LinkedIn déploie à présent la même fonctionnalité sur ordi.

Redesign des « célébrations »

No alt text provided for this image

LinkedIn expérimente une fonctionnalité « tout-en-un » qui fera apparaître tous les changements d’emploi, les anniversaires de naissance et de travail en un seul endroit, « afin que vous ne manquiez jamais une occasion de vous reconnecter et de célébrer les personnes qui vous sont chères ».

S’informer sur l’équipe qui recrute

No alt text provided for this image

Les offres d’emploi vont être enrichies. La section « Rencontrez l’équipe » présentera à la fois l’auteur de l’offre (comme aujourd’hui) et les membres de l’équipe de recrutement qui ont partagé le poste. En outre, elle montrera les connexions mutuelles (y compris les connexions au 2e degré) entre le candidat et l’équipe qui embauche.

Message d’accueil dans les groupes

No alt text provided for this image

LinkedIn permet aux administrateurs de groupe d’envoyer un message d’adhésion à tous les nouveaux membres.

Groupes : critères d’adhésion automatisée

No alt text provided for this image

LinkedIn facilite l’acceptation dans un groupe en permettant de définir des critères de satisfaction, notamment le secteur d’activité, les titres de poste et les compétences.

Se connecter depuis les réactions

Comme sur Facebook, nous avons maintenant la possibilité de nous « connecter » directement à une relation de 2ème niveau à partir de la liste des réactions à nos publications, accessible en cliquant sur le nombre de réactions, sous un post. Ou, à défaut de se « connecter », de « suivre » cette personne, si elle a privilégié cette possibilité via ses paramètres.

Pour rappel ou pour information, LinkedIn classe les réactions à nos publications par niveau de relation, les premiers niveaux étant en haut de la liste. Il faut donc scroller vers le bas pour atteindre les seconds niveaux (au moins une connexion partagée, ou un groupe en commun).

D’après mes premiers tests, ce type de demande de connexion est automatique. En cliquant sur « connecter », on envoie directement une invitation. Pas question ici de personnaliser l’invitation avec un message de max. 300 caractères comme c’est le cas depuis le profil lui-même…

Mais quelle ironie ! En déployant cette nouvelle fonctionnalité, LinkedIn facilite les demandes de connexion en rafale… alors que son algorithme pénalise précisément ce type de comportement.

Dans sa version gratuite, LinkedIn limite le nombre d’invitations à une centaine… par semaine (et non plus par jour). Et la plateforme réduit encore ce nombre si le nombre d’invitations est trop élevé, allant même jusqu’à suspendre certains comptes.

Partage sur les autres réseaux sociaux

Alors que LinkedIn pénalise les partages sur son propre réseau, il permet à présent de partager un post sur Facebook et Twitter.

« Découvrir » via un nouvel onglet : les recommandations sauce LinkedIn

Fin juillet, Blake Barnes, VP Product chez LinkedIn, a annoncé l’arrivée, en test aux Etats-Unis en tout cas, d’un nouvel onglet dans l’appli LinkedIn : « Découvrir ».

« Vous pouvez vous attendre à y voir des conversations à la mode provenant de voix qui correspondent à vos intérêts professionnels, des nouvelles et des événements pertinents sélectionnés par notre équipe éditoriale, ainsi qu’une multitude d’autres connaissances conçues pour vous aider à progresser dans votre carrière », a indiqué Blake Barnes. Sans préciser l’agenda du projet.

D’après ma consoeur Mieke Langenhuizen, une fois l’onglet « Discover » activé, il est possible de filtrer les découvertes par un sous-menu (top, vidéos, newsletters et events).

Screenshot van de nieuwe tijdlijn van LinkedIn. Verschillende tabs met daarin een tijdlijn voor video, evenementen en nieuwsbrieven.

Un bouton « Me suivre » en préparation ?

D’après le reverse engineer Nima Owji, LinkedIn prépare un bouton personnalisable pour vous suivre « automatiquement » un compte au simple clic. Cette nouveauté serait réservé aux profils passés en mode créateur.

Nouveau carrousel (images / vidéos)

Le nouveau carrousel de LinkedIn, actuellement en test alpha, est composé de maximum 20 images ou vidéos, idéalement au format 4:5 ou 16:9. Et il ressemble fortement aux stories, les auto-collants d’interactivité en moins.

Contrairement aux carrousels actuels, composés d’un seul document .PDF, les nouveaux carrousels de LinkedIn seront a priori :

  • Réservés aux profils LinkedIn qui ont activé le mode créateur, même si tout le monde pourra les swiper ou les laisser progresser, comme des stories, mais dans le fil d’actus cette fois-ci
  • Uniquement possibles à créer via ordi, malheureusement, mais visibles sur toutes les plateformes
  • Modifiables avant publication (ordre des éléments visuels, ajout de musique et de texte, effacement…)
  • Impossibles à télécharger, mais pas à screenshooter

Un « Business Manager » à la Meta

LinkedIn a sorti en version bêta publique une nouvelle plateforme baptisée « Business Manager » (comme celle de Meta pour Facebook et Instagram).

Le « Business Manager » de LinkedIn permet de gérer de façon centralisée les pages, les comptes publicitaires et les audiences des campagnes payantes des grandes entreprises et des agences. En particulier les équipes et les partenaires commerciaux (accords et suppressions d’accès…) et les tâches administratives (tableau de bord des factures, rapports sur l’attribution des revenus…).

Pour y accéder, il suffit de se connecter à https://business.linkedin.com/fr-fr/marketing-solutions/business-manager

Et pour vos premiers pas, je vous conseille vivement cette formation rapide ou, plus complet, ce guide LinkedIn, rédigé en français.

Un peu plus de visibilité pour les créateurs

LinkedIn offre un peu de visibilité supplémentaire aux profils passés en mode créateur. Parfois, lorsque ces personnes publient un contenu qui se viralise en 2ème niveau, la plateforme ajoute un appel à l’action incitant à la suivre.

Une réaction « drôle »

Les membres de LinkedIn qui se plaignent de la « facebookisation » de la plateforme devraient continuer. Un peu plus de 3 ans après avoir lancé les premières « réactions » (déclinaisons du bouton « like » sous formes d’émojis), la filiale de Microsoft vient en effet de lancer une 7ème réaction. L’émoji « drôle » (« funny ») est bleu (!) et placé en 4ème position.

Des produits dans les expériences

Vous pouvez désormais épingler un produit dans une expérience professionnelle mentionnée dans votre profil LinkedIn. Ou, plus exactement, lier une expérience à l’une des fiches produits créées par une page entreprise.

Attention : toutes les pages entreprises n’ont pas accès aux fiches produits. Ou ne les ont pas encore créées.

Pour rappel, la section « expériences » des profils s’était déjà enrichie il y a quelques semaines, LinkedIn proposant désormais d’associer à chaque expérience jusqu’à 5 compétences. C’est d’ailleurs via ces « compétences » qu’il faut passer pour épingler un produit à une expérience.

@ et # dans les articles

Les entreprises et les profils en « mode créateur » auront bientôt la possibilité d’ajouter des mentions et des hashtags dans leurs articles et leurs newsletters.

Comme pour les posts classiques, lorsqu’un membre est tagué, il est notifié, ce qui augmente l’engagement et donc la portée de l’article ou de la newsletter.

Les hashtags, eux, permettent de pousser (un peu) la découvrabilité du contenu.

On ignore pour le moment si cette possibilité sera étendue ensuite aux articles publiés par des profils « simples ».

Sponsoriser un événement de page

linkedin-paid-promotion-company-page-events-how-to-sponsor-live-campaign-manager-group-step-2

Les évènements créés par les pages LinkedIn sont désormais éligibles à la sponsorisation. Y compris les LinkedIn Live (vidéo streaming).

Combinée à la mise en place d’un formulaire d’inscription (lui aussi uniquement dispo pour les évènements de pages), cette possibilité peut s’avérer extrêmement efficace.

Ajout de compétences dans les expériences

Pas encore sûr sûr que ce soit vraiment intéressant pour la visibilité des profils, mais LinkedIn invite désormais à associer des compétences à chacune de ses expériences (et via la section compétences).

Évènements audio pour tou.te.s en « mode créateur »

Après les live, les newsletters, les vidéos de profil et les statistiques de publication avancées, LinkedIn continue à chouchouter les profils passés en mode créateur en généralisant l’accès aux évènements audio.

Pour rappel, cette fonctionnalité permet d’organiser des évènements audio au cours desquels des orateurs/trices prennent et distribuent la parole (attention aux paramètres du micro dans les navigateurs).

Plagiant allègrement Clubhouse et Twitter Spaces, LinkedIn, qui avait lancé l’audio social en version bêta publique en janvier. y ajoute à présent :

  • La possibilité d’activer les sous-titres (en langue anglais only)
  • Une porte d’entrée dans l’onglet « Mon réseau »
  • Un agenda des prochains évènements audio, avec la possibilité de s’y inscrire
  • L’envoi possible de messages à l’hôte et aux participant.e.s

Lancé de façon très basique en mars 2021, le mode créateur a jusqu’ici séduit 5,5 millions de membres (sur 830 millions), selon LinkedIn. Ce qui aurait dopé de 30% l’engagement autour des contenus publiés sur la plateforme.

Republier ou partager avec votre avis

Très inspiré… par Twitter, LinkedIn propose désormais, quand on clique sur « partager » en-dessous d’une publication, de « Republier » simplement ce post ou de le « partager avec votre avis ».

Pour le moment, LinkedIn n’a rien communiqué à ce sujet. Et il est encore trop tôt pour déterminer quelles conséquences ont les deux options, par exemple au niveau de la portée de chaque option, ou en matière de stats (y compris sur celles de l’auteur.e du post original).

Seule certitude : les commentaires et les réactions suscités par une republication s’ajoutent au post original, alors qu’ils sont distincts en cas de partage avec avis.

Visibilité des newsletters de pages

Bonne nouvelle si vous avez commencé à publier une newsletter depuis votre page LinkedIn. Désormais, comme l’a découvert ma consoeur Michelle J Raymond (Good Trading Co), LinkedIn met en avant l’existence de cette newsletter sur l’onglet d’accueil de votre page, quelque part entre la description (« about ») et les évènements à venir, ou, à défaut, les dernières publications.

Redesign de la section « Qui a visité votre profil » pour les profils Premium

La fonctionnalité préférée des utilisateurs/trices de LinkedIn a subi un sérieux redesign. Du moins pour les profils Premium (abonnés à LinkedIn), quelle que soit la formule.

Désormais, il est possible de filtrer les visites (y compris « visiteurs intéressants », selon LinkedIn)… pour mieux en assurer le suivi, en s’y abonnant, en s’y connectant, ou en leur envoyant un message ?

Commentaires pré-formatés (en test ?)

Il s’agit peut-être d’un simple essai, mais j’ai constaté dans mon fil d’actualités plusieurs posts sous lesquels LinkedIn me suggère de commenter via des débuts de textes… À suivre.

Couper une vidéo

Il est (enfin !!!!) possible de couper une vidéo directement dans l’éditeur de mise en ligne de LinkedIn. Mais uniquement aux points « in » et « out ». Toujours pas de montage en vue…

Ajouter un lien cliquable en haut de son profil (mode créateur)

Pour ajouter un lien cliquable directement visible sur son profil LinkedIn (en mode créateur uniquement), il suffit de se rendre dans la version modifiable, puis dans les champs principaux (via le stylet situé en bas à droite de la photo de couverture), tout en bas de la fenêtre pop-up. Et il est possible de personnaliser le texte cliquable (30 signes max.).

Pour rappel, il était déjà possible d’ajouter jusqu’à 3 liens cliquables dans la partie « coordonnées » de son profil. Mais ils ne sont pas affichés par défaut.

Statistiques de publications consolidées en mode créateur

Les profils passés en mode créateur voient leurs statistiques de publication consolidées, sur 7 jours par défaut (mais il est possible de monter jusqu’à 1 an). Avec un graphique à la clé, qui permet de basculer du volume d’impressions à l’engagement.

En plus, comme pour les pages, les profils de créateurs permettent d’approfondir les stats d’engagement, en les filtrant par métier, localisation, secteur, séniorité, taille d’entreprise et par société.

Inviter, c’est déjà suivre

Désormais, le simple fait d’inviter un profil à rejoindre votre réseau automatise le fait de suivre cette personne, qu’elle accepte ou pas votre invitation.

Gérer une page depuis l’appli

Les admins des pages LinkedIn peuvent enfin les gérer depuis l’application mobile.

Une cloche sur les pages

Comme il l’a fait sur les profils, LinkedIn déploie actuellement une cloche sur les pages d’entreprises. Pour rappel, le principe est simple : une fois cette cloche activée, les nouvelles publications de la page en question génèrent une notification. Mis dans les faits, cette alerte n’est pas aussi automatique que LinkedIn ne veut bien essayer de nous le faire croire.

Les vidéos live se jouent dans le fil d’actus

Le streaming de vidéos se fait désormais également dans le fil d’actualités. Au moindre clic, cependant, vous basculez vers la fiche évènement qui héberge et contextualise le live.

Un formulaire de génération de leads pour les pages

LinkedIn commence à déployer un formulaire de génération de leads sur les pages classiques, peu de temps après en avoir ajouté aux pages produits. Pour vérifier si vous l’avez déjà, rendez-vous en mode admin dans votre onglet « statistiques ». Une entrée « Prospects » apparait ? Si c’est le cas, vous serez redirigé vers la splash page derrière le bouton « modifier la page ». Et là, il vous restera à activer le bouton, puis choisir votre appel à l’action (contact avec l’équipe commerciale, demande de démo, demande d’essai gratuit), préciser l’URL de votre politique de confidentialité, ajouter un titre, une description… Puis attendre que les premières demandent arrivent, au départ de votre page LinkedIn.

Ajouter des compétences aux expériences

Dans la section « Expériences » de votre profil, il est possible d’associer à chacune d’entre-elles jusqu’à 5 compétences. P’tit conseil en passant : soyez cohérent.e avec les compétences que vous avez épinglées dans la section idoine.

Commenter des posts en tant que page

LinkedIn déploie la possibilité de commenter n’importe quel post public avec une page… dont vous êtes super admin ou content admin. Auparavant, il fallait se contenter de commenter les posts comprenant l’un des 3 hashtags de pages présélectionnés. Ou passer par une extension Chrome. Ou via un petit hack dans l’URL du post.

Génération automatique de sous-titres

LinkedIn lance, en version bêta, la génération automatique de sous-titres lors des directs audio (en anglais uniquement), eux-mêmes en version bêta depuis le début de l’année.

« Les sous-titres facilitent la compréhension du contenu et constituent une autre méthode pour l’assimiler. Les membres peuvent désormais tirer parti des événements audio dans les endroits où la lecture audio n’est pas possible ou autorisée, comme aujourd’hui, lorsque j’ai oublié mes écouteurs à la maison », s’est amusé Christian Byza, product manager de LinkedIn, en annonçant cette nouvelle fonctionnalité.

Pour rappel, les sous-titres sont déjà générés automatiquement lors des live vidéo… en langue anglaise.

Statistiques de posts plus avancées pour les profils…

LinkedIn améliore les statistiques de tous les posts publiés par des profils, tant sur la forme (design rafraîchi) que dans le détail des données. Au menu : impressions des publications et ventilation démographique. Avec de nombreux filtres à la clé : fonctions, localisations, secteurs, séniorité, taille de l’entreprise, entreprises…

Quelques jours plus tôt, LinkedIn avait commencé à déployer pour les profils en mode « créateur » des stats globales liées à l’affichage (impressions) et à l’engagement (interactions) de leurs contenus, sur 7, 14, 28, 90 ou 365 derniers jours.

… Et statistiques plus poussées pour les pages

LinkedIn a ajouté un bouton « voir les statistiques » sous les publications des pages. Celui-ci mène droit à des stats plus complètes en termes de portée (impressions et impressions uniques), d’engagement (clics, taux de clic, réactions, commentaires, partages), et de caractéristiques « démographiques » (fonctions, localisations, entreprises). Y compris, comme on peut le constater sur ma capture d’écran, pour les vidéos (vues, viewers et minutes vues).

Compétences associées à chaque expérience

LinkedIn annonce en marge d’une newsletter truffée de données intéressantes signée par sa chief economist que les profils pourront, de façon « imminente », associer des compétences à chacune de leurs expériences professionnelles et de leurs formations certifiantes.

Par ailleurs, tous les recruteurs utilisant la solution premium Talent Solutions verront apparaître une correspondance de compétences dans leurs résultats de recherche.

Un chemin d’apprentissage « personnalisé »

LinkedIn encourage à se former davantage en ligne, par le biais d’un « Pathfinder« , qui mène à LinkedIn Learning. Le principe est simple : vous indiquez ce que vous souhaitez améliorer et LinkedIn vous dirige vers les vidéos nécessaires. Le premier mois est gratuit.

Davantage de stats pour les groupes

Les groupes LinkedIn, pratiquement à l’abandon depuis plusieurs années, mettent désormais à la disposition de leurs admins des stats un peu plus poussées, pour analyser la croissance du nombre d’abonné.e.s et pour mesurer le taux d’engagement. On est loin des stats de pages… Mais serait-ce le signal d’une prochaine renaissance ?

Inviter à suivre une page depuis l’app

Il est désormais possible d’utiliser les 100 crédits mensuels d’invitation à rejoindre une page entreprise depuis l’application mobile. Jusqu’ici, les admins de pages devaient se contenter d’inviter leurs relations depuis un ordi.

Attention, toutefois, les filtres ne sont pas identiques sur l’appli et sur ordi. Dans l’app, impossible de filtrer (jusqu’ici) par localisation.

Par ailleurs, il se murmure que toutes les personnes qui ont lié leur profil à une page pourront bientôt inviter leurs relations à suivre cette page, comme c’est déjà le cas pour les seuls admins d’une page.

400 secteurs possibles pour les pages

LinkedIn a mis à jour la liste des secteurs susceptibles de caractériser les pages entreprises. Au total, il y en a désormais plus de 400.

Il n’y a malheureusement pas de liste accessible directement depuis le champ ‘secteur » qui s’affiche dans la fenêtre regroupant les infos de base (accès via « modifier la page »). Mais vous pouvez trouver le secteur qui vous correspond le mieux dans cette liste prévue au départ pour les développeurs. Puis modifier éventuellement le secteur auquel est associé votre page.

Nouvelle navigation dans le campaign manager… et export des résultats

La nouvelle navigation à gauche de l’outil publicitaire de LinkedIn (le « campaign manager »), un chouïa plus simple et intuitif que le précédent, permet de préciser les segments à cibler, créer des groupes de campagnes, faire de l’A/B testing, analyser et configurer le suivi des conversions, gérer les formulaires, etc. Et ce nouveau menu est rétractable.

Par ailleurs, LinkedIn a ajouté une fonction d’export (fichier CSV) à son rapport sur l’engagement des entreprises, histoire d’analyser et de hiérarchiser les comptes, mais surtout de partager les données avec d’autres personnes qui n’utilisent pas LinkedIn Campaign Manager.

LinkedIn met en doute les liens externes

Comme Facebook, LinkedIn tente encore un peu plus de maintenir « ses » internautes dans la plateforme en mettant en doute la sécurité des liens externes via une page intermédiaire.

Créer une newsletter de page

Quelques mois après avoir ajouté l’outil de publication d’articles aux pages entreprises, LinkedIn déploie les newsletters, qui s’appuie sur cet outil, comme c’est le cas sur les profils passés en mode créateur.

Pas sûr.e d’y avoir accès ? Vérifiez sur votre page en cliquant dans la boîte de publication sur « article ». En haut, au plein centre, vous avez « Créer une newsletter » ? Normalement, si vous avez plus de 150 abonné.e.s, c’est désormais le cas.

Le principal avantage pour les marques est la possibilité de notifier leurs abonné.e.s à chaque nouvelle édition. Les alertes mails, elles, sont optionnelles.

Un outil d’analyse des compétences (+évolution)

LinkedIn offre, en accès libre, un nouvel outil d’analyse des compétences, ainsi que de leur évolution) dans une vingtaine de pays (mais pas la Belgique !). Pour rappel, selon une récente étude de LinkedIn, les principales compétences pour un rôle donné ont changé d’environ 25 % entre 2015 et aujourd’hui et sont en passe de changer d’environ 40 % d’ici 2025,

Déploiement des pages « Produits »

LinkedIn déploie les pages #produits bien au-delà du secteur des logiciels informatiques. La possibilité de vous en créer une se situe (peut-être déjà) dans le menu de votre page (en version « admin »), entre « accueil » et « contenu ».

Au bureau, en hybride ou à distance ?

LinkedIn permet d’ajouter un module à sa page d’entreprise pour afficher si le travail se fait essentiellement au bureau, en #hybride ou à distance ? Ce module s’active via la pop-up « éditer la page ».

Plus de données sous les posts des profils en mode « créateur »

LinkedIn annonce l’enrichissement des données liées aux vues de posts publiés par les profils.


« Du nombre total d’impressions aux statistiques d’engagement, vous pouvez maintenant voir ce qui fonctionne et où vous pouvez améliorer votre stratégie de contenu, explique LinkedIn aux profils passés en mode « créateur ». Nous proposerons d’autres informations et analyses dans les mois à venir »

Pause carrière

Dans la section « expériences » de votre profil, vous pouvez désormais ajouter une pause-carrière (pause tendresse ?).

Podcasts

LinkedIn lance une offre de podcasts (très anglo-saxons) provenant de créateurs de premier plan sélectionnés dans l’industrie par l’équipe LinkedIn News. Les épisodes sont dispos sur LinkedIn, mais aussi sur disponibles dans le monde entier sur LinkedIn et également sur Apple Podcasts, Spotify et de nombreux autres endroits où vous écoutez des podcasts.

Message privé depuis un commentaire

LinkedIn teste (ou commence à peine à déployer) la possibilité d’envoyer un message privé directement depuis un commentaire.

Vidéo de profil

LinkedIn améliore la visibilité des vidéos de profils (30 sec., uniquement mises en ligne via l’appli), ce qui devrait les rendre un peu plus stratégiques. Celles-ci seront en effet jouables partout, désormais, y compris dans les pages de résultats de recherches et depuis le fil d’actualités (posts, commentaires…). Avec statistiques spécifiques à la clé, que l’on peut filtrer (lieu, fonction…). En plus, les membres du réseau peuvent vous suivre ou vous envoyer un message directement depuis cette micro-vidéo.

Petit changement cosmétique en passant : le cercle qui indique la présence d’une vidéo « sous » la photo de profil n’est plus orange mais mauve… et gris une fois la vidéo jouée.

Lien cliquable en résumé

Sur iOS, les adresses mail et web (URL) introduites dans le champ « Infos » (ou « résumé » ou « about ») des profils sont désormais cliquables, alors que les 2600 signes possibles ne l’étaient pas jusqu’ici.

Il y a fort à parier qu’Androïd suivra rapidement, avant la version ordinateurs.

Sondages: une portée réduite

LinkedIn semble avoir mis un terme à la sur-représentation des sondages dans les fils d’actus. Sans doute en réduisant fortement le poids des votes dans son algorithme. « Il y a effectivement 3 fois moins de portée pour le même volume d’engagement », selon mon collègue Richard van der Blom (Just Connecting – LinkedIn & Social Selling Training HUB).

Newsletter dans la sélection de contenus

Une newsletter peut intégrer le carrousel « Sélection de contenus ».

Quelques semaines à peine après leur déploiement pour les profils, en particulier ceux passés en « mode créateur », LinkedIn permet de les promouvoir, dans la section « Notre sélection » (« Featured ») des profils.

Vérification des salariés

Les admins peuvent commencer à « vérifier » les employé.e.s associés à la page entreprise

LinkedIn avance (trop) timidement dans le chantier des profils associés abusivement aux pages entreprises. Désormais, les super admins peuvent limiter l’accès à l’onglet « My company » des pages qu’ils/elles gèrent, en précisant une structure de mails pour limiter l’accès.

Sonner la cloche

LinkedIn déploie lentement la fonction « cloche », qui permet de s’abonner à un profil de 1er niveau ou à une personne que l’on suit, pour recevoir une notification à chaque nouvelle publication (les cloches de pages devraient suivre en 2022).

Dans les faits, non seulement le déploiement de la cloche est loin d’être achevé, mais elle ne semble fonctionner que dans environ 10% des cas.

« Services » enrichis

Il est désormais possible d’ajouter jusqu’à 8 médias dans une page « services ». Il est également possible, désormais, de lier cette page à une page entreprise (et vice-versa).

LinkedIn teste son Clubhouse (live audio)

LinkedIn devrait déployer avant l’été son service de live audio, depuis les fiches « événements ». Ce nouveau plagiat de Clubhouse est disponible en version bêta pour environ 3.000 membres privilégiés.

Vous avez repéré une coquille… ou une autre nouveauté sur LinkedIn ? N’hésitez pas à me contacter !

Xavier Degraux

You might also like