LinkedIn a lancé un mode « créateur », qui modifie les profils et permet entre autres de créer une newsletter et de diffuser des live. De quoi s’agit-il ? Faut-il l’activer et pourquoi ? Et si oui, comment procéder ?

(article mis à jour le 8 novembre 2021)

Linkedin a lancé fin mars 2021 un mode « créateur » pour les profils de ses membres (donc pas pour les pages des entreprises, marques ou institutions). Il s’agit d’une fonctionnalité désactivée par défaut. C’est vous qui choisissez de l’activer… ou pas.

Le mode créateur facilite l’accès à de nouveaux outils, comme les newsletters et les vidéos live


En plus de permettre la création d’une newsletter (à certaines contions) et de faciliter l’accès à la diffusion de vidéos en live, l’activation du mode « créateur » de LinkedIn modifie le profil à plusieurs niveaux.

Bouton « suivre » affiché par défaut

Tout d’abord, passer au mode « créateur » de Linkedin, comme je l’ai fait avec mon profil Linkedin, remplace le bouton « Se connecter » (fonctionnalité symétrique, limitée à 30.000 relations) par le bouton « Suivre » (fonctionnalité asymétrique, illimitée).

Pour rappel, « Suivre » un profil sur Linkedin permet d’en voir (certaines) publications dans le fil d’actualités… sans que cela ne soit réciproque. Autrement dit, en cas d’activation du mode « créateur » sur votre profil, vous ne verrez pas apparaître dans votre fil d’actualités les publications des personnes qui vous suivent.

Cela dit, il est possible d’activer le bouton « suivre » sans le mode créateur (paramètres > visibilité > Abonés). Et, même en mode « créateur », le bouton « se connecter » ne disparait pas de votre profil complètement. Au clic sur le petit bouton « Plus » sur ordinateur ou au clic sur les trois petits points dans l’appli mobile, les visiteurs de votre profil peuvent toujours « Se connecter ». Et vous envoyer une invitation, générique ou personnalisée (avec un message de max. 300 signes).

Simultanément à ce changement de bouton principal, le nombre d’abonné.e.s est affiché en haut du profil Linkedin, juste à côté du nombre de relations. Ce nombre résulte des clics sur « S’abonner »… et des connections acceptées (une relation de 1er niveau est d’office « abonnée »),

5 hashtags pour définir sa ligne éditoriale

Le mode « créateur » permet par ailleurs aux profils qui publient des contenus sur la plateforme d’ajouter jusqu’à 5 hashtags. Objectif : indiquer les sujets sur lesquels ces profils postent le plus souvent. Par exemple #MarketingDigital et #RéseauxSociaux dans mon cas. Voire #LinkedinAvecXavier 😉

Ces 5 hashtags, qui rappellent un peu les 3 hashtags de veille accordés aux pages entreprises, sont affichés juste en-dessous du champ « titre » (« headline »), tout en haut des profils, dans la première « carte ». Mais, de façon incompréhensible, ces 5 hashtags ne sont pas directement cliquables (pour le moment ?).

« Sélection de contenus » et « activités » plus visibles

Enfin, autre conséquence directe de l’activation du mode « créateur » sur un profil LinkedIn : les sections « Sélection de contenus » (« Featured » en anglais) et « Activités » (« Activities ») sont déplacées en haut du profil. Afin d’afficher votre contenu de manière plus visible. Au détriment de la section « Infos » (« About ») et de la section « expériences », qui redescendent de facto.

En passant, on remarquera aussi que la section « Activités » est un peu plus développée que par défaut. En mode « créateur », cette section affiche non plus 4 mais 6 entrées. Et, surtout, elle ne comporte plus les simples « likes », « commentaires » et autres activités mineures. Uniquement les dernières publications, avec le nombre d’interactions générées.

Devez-vous activer le mode « créateur » ?

Alors, maintenant que vous savez tout ce qu’il faut savoir sur le mode « créateur » de LinkedIn, devez-vous l’activer sur votre profil ?

Lors du déploiement de cette fonctionnalité, LinkedIn évoqué une accélérattion de la croissance du nombre d’abonnés, une autorité renforcée et une meilleure « découvrabilité » des contenus publiés par les créateurs/rices.

Quelques mois plus tard, force est de constater que le mode « créateur » a surtout beaucoup déçu, y compris votre serviteur, avant de trouver un second souffle, en y associant l’accès à l’outil « newsletter », jusque-là accordé au compte-gouttes. Et à la diffusion de vidéos en direct, tout récemment.

D’après la dernière étude annuelle de Richard van der Blom sur l’algorithme de LinkedIn, publiée juste avant ce renouveau, passer au mode « créateur » ne génère pas plus de portée ni d’engagement aux contenus. Sauf si les contenus publiés comportent au moins l’un des 5 hashtags épinglés en haut de son profil (portée en hausse de 15%).

Cela dit, le nombre d’abonnés progresse 5 fois plus vite… alors que le nombre d’invitations (« se connecter ») est 3 fois moins important qu’en mode standard.

C’est donc un choix basé sur vos propres objectifs prioritaires. Pour Richard van der Blom, par exemple, cela vaut la peine pour les créateurs qui publient au moins 2 statuts par semaine.

Comment activer le mode « créateur » ?

Alors, comme Richard et tant d’autres, vous avez décidé de vous lancer et d’activer le mode « créateur », ou au moins de le tester ?

Pour y parvenir, c’est très simple : rendez-vous dans la version modifiable de votre profil (Onglet « Mon profil » du menu > « Voir le profil ») ! Puis, une fois le profil éditable affiché, vous pouvez activer le mode « créateur » dans votre « Tableau de bord », la section sur fond bleu (non publique). Enfin, définissez les hashtags qui seront affichés sous votre titre de profil. Sauvegardez. Et le tour est joué ! Vous m’en direz des nouvelles ?

Xavier Degraux

You might also like