(english version)

Le mode « créateur » de LinkedIn, qui est accessible gratuitement, est devenu très intéressant pour les profils qui publient régulièrement des contenus. Voici pourquoi, comment l’activer… et, surtout, comment en profiter pleinement !

Linkedin a lancé fin mars 2021 un mode « créateur » pour fidéliser ses membres les plus prolixes. Très limitée au départ, cette option gratuite a ensuite été progressivement enrichie. Au point qu’aujourd’hui, le « mode créateur » :

  • modifie le profil LinkedIn et permet de l’enrichir (lien, vidéo de profil…)
  • offre plus de visibilité aux contenus
  • donne accès à des outils avancés (newsletter, live vidéo et audio, statistiques…)

Même s’il reste avant tout recommandé pour les membres de LinkedIn qui publient régulièrement des contenus sur la plateforme, ce qui représente toujours moins de 5% des profils LinkedIn en France et en Belgique aujourd’hui, le mode créateur a toujours été accessible à tout le monde.

Comment activer le mode créateur de LinkedIn ?

Le « mode créateur » de LinkedIn est désactivé par défaut. Pour l’activer :

  • Accédez à la version modifiable de votre profil LinkedIn
  • Descendez jusqu’à la section « Ressources »
  • Cliquez sur l’option « mode créateur » et activez-la à l’aide du curseur (le bouton doit être vert)
  • Suivez la procédure pas à pas, en identifiant jusqu’à 5 sujets de contenus pour vos posts, de préférence en restant cohérent.e avec votre titre de profil
  • Sauvegardez… et le tour est joué !

Modification de plusieurs éléments du profil

Une fois activé, comme c’est le cas sur mon profil Linkedin, le « mode créateur » modifie automatiquement plusieurs éléments du profil.

Bouton « suivre » affiché par défaut

Principal changement : passer au « mode créateur » remplace le bouton « Se connecter » (fonctionnalité symétrique, limitée à 30.000 relations) par le bouton « Suivre » (fonctionnalité asymétrique, illimitée).

Cela a pour effet « mécanique » de doper votre nombre d’abonné.e.s, désormais affiché juste au-dessus du bouton « suivre / suivi ». Un compteur qui additionne donc les clics sur « S’abonner »… mais aussi, désormais, les demandes de mise en relation, acceptées ET réfusées, le simple fait d’inviter automatisant à présent l’abonnement.

Pour rappel, « Suivre » un profil sur Linkedin permet d’en voir (certaines) publications dans le fil d’actualités… sans que cela ne soit réciproque. Autrement dit, en cas d’activation du « mode créateur » sur votre profil, vous ne verrez pas apparaître dans votre fil d’actualités les publications des personnes qui vous suivent.

Cela dit, même en mode « créateur », le bouton « se connecter » ne disparait pas complètement de votre profil. Au clic sur le petit bouton « Plus » (sur ordinateur) ou au clic sur les trois petits points (dans l’appli mobile), les visiteurs de votre profil peuvent toujours « Se connecter ».

Autre précision : il est possible d’activer le bouton « suivre » par défaut… sans le mode créateur, via la section visibilité des paramètres.

5 hashtags pour définir sa ligne éditoriale

Autre modification de profil : les 5 sujets de posts définis lors de l’activation du mode créateur sont affichés sous forme de hashtags juste en-dessous du champ « titre » (« headline »), tout en haut des profils, dans la première « carte ». Mais, de façon incompréhensible, ces 5 hashtags ne sont pas directement cliquables (pour le moment ?). LinkedIn…

Un lien visible et cliquable

Plus intéressant : l’activation de « mode créateur » permet d’ajouter un lien visible et cliquable dans cette même première « carte » de profil.

Pour ce faire, il suffit de vous rendre dans la version modifiable de votre profil, puis dans les champs principaux. Pour rappel, la section supérieure de votre profil LinkedIn est accessible via le stylet situé en bas à droite de la photo de couverture.

Tout en bas de la fenêtre pop-up qui s’ouvre alors, vous avez la possibilité d’ajouter une adresse web (URL). Et il est également possible de personnaliser le texte cliquable (30 signes max.). Faites-le avec un appel à l’action, ou en stipulant pourquoi il faudrait cliquer (valeur ajoutée).

Attention, malheureusement, il n’est pas possible d’ajouter un texte cliquable différent dans les versions linguistiques complémentaires de votre profil.

Pour rappel, il était déjà possible d’ajouter jusqu’à 3 liens cliquables dans la partie « coordonnées » de son profil. Mais ils ne sont pas affichés par défaut. Contrairement à ce nouveau lien.

Une vidéo de profil

Au rayon des gadgets, LinkedIn propose également aux créateurs.trices d’ajouter, depuis l’appli mobile, une vidéo de max. 30 secondes « derrière » leur photo de profil. J’y avais d’ailleurs consacré un billet de blog, lorsque la fonction est sortie.

« Sélection de contenus » et « activités » plus visibles

Enfin, autre conséquence directe de l’activation du mode « créateur » sur un profil LinkedIn : les sections « Sélection de contenus » (« Featured » en anglais) et « Activités » (« Activities ») sont déplacées en haut du profil. Afin d’afficher votre contenu de manière plus visible. Au détriment de la section « Infos » (« About ») et de la section « Expériences », qui redescendent de facto.

En passant, on remarquera aussi que la section « Activités » est un peu plus développée que par défaut. En mode « créateur », cette section affiche 4 entrées. Et, surtout, elle ne comporte plus les simples « likes », « commentaires » et autres activités mineures. Uniquement les dernières publications, avec le nombre d’interactions générées.

Enfin, tout en haut de cette carte, on retrouve un bouton permettant de créer un post, sans devoir retourner en haut du fil d’actus.

Des statistiques avancées

Au-delà des modifications liées aux profils, le « mode créateur » se caractérise aussi par un accès à des statistiques de publication beaucoup plus poussées. Avec une vue d’ensemble du volume d’impressions et d’engagements qui peut aller jusqu’à une année complète.

Mieux : il est possible de filtrer ces analytics, par titres de fonction, par localisations, par secteurs, par seniorité, par taille d’entreprise et même par nom d’entreprise. Largement de quoi prendre de la hauteur au niveau éditorial, vérifier que l’on a bien touché ses cibles et tirer des leçons pour continuer à progresser !

Newsletter, Live vidéo et live audio

Enfin, le « mode créateur » offre de plus en plus d’outils aux producteurs/trices de contenus.

À l’heure de boucler ces lignes, LinkedIn permettait de :

  • diffuser de la vidéo en direct, depuis une plateforme tierce (Restream, OBS, StreamYard…), dans une fiche événement (voir quelques exemples)
  • organiser des évènement audio, « à la Clubhouse » (voir le mode d’emploi ci-dessous, en anglais), à condition d’avoir au moins 150 relations/followers, de publier régulièrement d’autres contenus et d’avoir respecté jusqu’ici les conditions générales d’utilisation de LinkedIn.
  • Ajouter un bouton « suivre » à son site

Ce bouton actif permet de vous suivre sur LinkedIn en un seul clic (ou presque). Concrètement, pour l’ajouter, il suffit d’en générer le code html, d’éventuellement le personnaliser si on a des notions d’html (couleur, taille, police, alignement…), puis de l’intégrer à l’endroit souhaité sur son site internet.

Comme ici, par exemple :

Cliquez pour me suivre sur LinkedIn !

Attention : pour effectivement vous suivre, les personnes qui cliquent sur le bouton sont priées… de confirmer leur choix sur LinkedIn… Vous avez dit « débile » ?

Allez-vous activer le mode « créateur » ?

Alors, maintenant que vous savez tout sur le mode « créateur » de LinkedIn, allez-vous l’activer sur votre profil… comme environ 5,5 millions d’autres membres LinkedIn (sur 840 millions) ?

À vrai dire, un peu comme pour le mode « business » d’Instagram, il s’agit d’un faux choix.

Le « mode créateur » ne comporte absolument aucun risque. Migrer est une action réversible (en un seul clic) qui n’apporte que des avantages. Convaincu.e ? Qu’allez-vous en faire ?

Xavier Degraux

You might also like