LinkedIn : tout savoir sur la bibliothèque de publicités

LinkedIn a mis en ligne une bibliothèque de publicités, pour se conformer au « Digital Services Act » entré en vigueur le 25 août 2023 en Europe. Cet outil de transparence devrait ravir les pros du marketing digital et des réseaux sociaux… Explications.

Youpie… La bibliothèque publicitaire mondiale de LinkedIn est en ligne. Ce qui permet, aux pros du marketing digital et des réseaux sociaux entre autres curieux, d’accéder aux informations de base des publicités diffusées sur LinkedIn et sur le réseau de ses partenaires.

Marketing digital et réseaux sociaux

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle gratuite !

Je m’abonne

Cette nouvelle mesure de transparence fait partie des efforts entrepris par le réseau social professionnel pour se conformer au « Digital Services Act », un règlement européen destiné à mieux encadrer les géants numériques.

Concrètement, la bibliothèque de publicités de LinkedIn, qui est également accessible aux non-membres de la plateforme, permet de lancer des recherches sur une période à définir (30 derniers jours, mois calendrier, année en cours ou période sur mesure), en choisissant un ou plusieurs filtre(s) :

  • entreprise promue ou annonceur
  • mot-clé
  • pays de diffusion (y compris hors Europe)

Plus de transparence en Europe

Cette plateforme devrait plaire aux marketers et autres social media managers avides de veille concurrentielle. C’est que, pour chaque annonce, il est possible de connaître, en cliquant sur « Voir les détails » :

  • Un aperçu de l’annonce
  • Le format publicitaire (image seule, vidéo, carrousel, événement, document, post de leader)
  • Le nom de l’annonceur
  • Le nom du payeur
  • L’éventuelle restriction de l’annonce par LinkedIn

Et pour les campagnes diffusées en Europe, la filiale de Microsoft affiche également :

  • Des informations sur les impressions publicitaires
  • Le ciblage publicitaire général
  • Les dates de diffusion de l’annonce

Limites à la transparence

La transparence de LinkedIn n’est pas totale.

Ainsi, le budget des annonces répertoriées n’est pas révélé, contrairement à ce que fait par exemple Meta (Facebook, Instagram…) via sa propre bibliothèque publicitaire.

Et, en tout cas lors de mes essais, LinkedIn se montre peu précis sur les critères de ciblage d’inclusion et d’exclusion . Pour chaque annonce, la bibliothèque affiche maximum 3 paramètres de ciblage appliqués par l’annonceur (langue, emploi, éducation entreprise, lieu, démographie, centre d’intérêts…). Et j’ignore pour l’instant sur quelle base LinkedIn sélectionne ces 3 critères de paramètrage.

Il est par ailleurs nécessaire de s’armer de patience, les annonces ne rejoignant cette bibliothèque que 24 à 48 heures après leur mise en ligne. Idem pour les éventuelles modifs en cours de campagne.

Enfin, il est impossible, à ce stade, de lancer de grandes études comparatives, la platefome n’agrégeant les publicités que depuis juin 2023. Et les publicités ne restant dans la médiathèque que pendant un an après leur dernière impression sur LinkedIn.

Partenariats référencés

Les annonceurs n’ont évidemment pas le choix : leurs annonces sont toutes référencées dans la médiathèque.

Ce n’est pas le cas des influenceurs et influenceuses qui commencent à envahir la plateforme, de façon plus ou moins transarente. Seuls leurs posts clairement identifiés comme des partenariats de marques peuvent être retrouvés dans la nouvelle plateforme, dans un sous-site dédié.

Cependant, ce moteur de recherche de collaborations commerciales est nettement moins avancé que celui des annonces traditionnelles.

Il est uniquement possible de lancer des requêtes par mot-clé. Et sur base d’une période donnée (24h, une semaine ou un mois). Pour l’instant ?

Xavier Degraux

Bonus

Et voici un lien direct vers les bibliothèques publicitaires des autres réseaux sociaux :

Meta (Facebook, Instagram) : https://www.facebook.com/ads/library

TikTok : https://library.tiktok.com

X (ex-Twitter) : https://ads.twitter.com

Pinterest : https://ads.pinterest.com/ads-repository/

Google : https://adstransparency.google.com/

Apple: https://adrepository.apple.com/

Vous pourriez aussi aimer