(This text also exists in English 🇺🇸)

Comment LinkedIn va-t-il évoluer en 2023 ? Quelles nouvelles fonctionnalités attendre ? Voici mes 10 prévisions… De la plus à la moins probable.

LinkedIn a sorti plus de 100 nouvelles fonctionnalités en 2022. Et, alors que j’écris ce billet le 5 janvier, il est déjà bien parti pour dépasser ce record en 2023…

Mais concrètement, que peut-on attendre d’intéressant, comme nouveautés, de la part de la filiale de Microsoft, au cours des prochains mois ?

L’exercice des prévisions est toujours périlleux (voire ridicule)… Mais il est aussi intellectuellement stimulant. Y compris, j’espère, pour celles et ceux qui les lisent.

Soit. Je me suis jeté à l’eau, brièvement sur LinkedIn, en anglais. Et ici plus longuement, en français, avec mes commentaires… et ceux de quelques commentateurs/trices de mon post LinkedIn.

Voici, donc, du haut de mes 17 ans sur LinkedIn (10 comme consultant et formateur), mes 10 prédictions LinkedIn pour 2023. En commençant par les plus probables.

1. LinkedIn va chouchouter les créateurs de contenus comme jamais

Moins de 5% des membres de LinkedIn publient du contenu sur la plateforme… Pour tenter d’accélérer sa transition, l’ancienne CVthèque mondiale devrait donner (beaucoup) plus de visibilité aux créateurs de contenus. Que ce soit dans les pages de résultats du moteur de recherche, dans les fils d’actualités, dans les notifications…

À vrai dire, ce mouvement est enclenché depuis plus d’un an. Depuis que le réseau social professionnel a lancé le mode créateur. Et qu’il lui a encore donné un sérieux coup de boost il y a quelques semaines en ne distinguant plus les relations des simples abonné.e.s.

>>> Lisez le guide ultime « LinkedIn : pourquoi et comment activer le mode créateur« , mis à jour début 2023 <<<

Cela dit, pour éviter que la plateforme ne devienne le nouveau paradis des influenceurs/euses à deux balles, avec leurs concours, leurs codes promos et leurs tactiques de clickbaiting, LinkedIn devrait essayer de convertir davantage les leaders (économiques, politiques, culturels…) de la vraie vie à s’exprimer, de préférence avec authenticité, avec ou sans l’aide de ghostwriters. Oui, mais comment attirer davantage ces « Top voices » ? Réponse dans les prochains mois ?

Formation

Apprenez à utiliser Linkedin comme un.e pro

Découvrez le programme

2. « Epingler un commentaire » v2.0

Fin 2022, LinkedIn a supprimé la possibilité d’épingler un commentaire sous un post de profil (c’est toujours dispo pour les pages).

Officiellement, cette fonctionnalité ne rencontrait pas le succès escompté…

Un argument étonnant dans la mesure où « épingler un commentaire », lancé à peine quelques mois plus tôt, n’avait même pas été complètement déployé à travers le monde. Et que cette nouveauté était, bien au contraire, très appréciée par les créateurs/trices de contenus.

Sans surprise, la plupart des commentaires épinglés contenaient des liens externes, ceux-là mêmes que LinkedIn pénalise. CQFD ? Pas sûr. La responsable du produit a en effet annoncé publiquement à mon confrère Kevin D. Turner le retour de cette fonctionnalité. Dans une version améliorée.

3. Le retour du retour des groupes

À de rares exceptions près, le plus souvent lorsqu’ils sont privés et gérés par un.e admin compétente autour d’une thématique de niche, les groupes LinkedIn sont des déserts. Ou des nids à spams. Et ça fait des années que ça dure. Et ça fait des années que LinkedIn est supposé réagir.

Alors voilà, crois de bois croix de fer, en 2023, LinkedIn va tenter de ressusciter ses groupes, pour compléter les types de présence et leurs complémentarités (profils, pages, groupes) et ainsi maintenir ses membres dans son éco-système.

LinkedIn ne vient-il pas, d’ailleurs, d’améliorer l’admin des groupes et d’ajouter quelques fonctionnalités mineures ? Certes, mais le retour des groupes ne pourra se faire qu’en dopant leur découvrabilité et la visibilité des posts dans les fils d’actus.

Au détriment de quel « fluff », sur base de quels critères ? Là est toute la question. Et je ne suis pas certain que LinkedIn trouve la réponse en 2023.

4. Une page « Célébrations » enrichie et visibilisée

Vous l’ignoriez certainement, mais il existe une page, sur LinkedIn, qui agrège les changements d’emploi de vos relations ainsi que leurs anniversaires de naissance et de travail, « afin que vous ne manquiez jamais une occasion de vous reconnecter et de célébrer les personnes qui vous sont chères », avait expliqué LinkedIn lors de son lancement en bêta, il y a quelques mois.

Non seulement cette page utile pour le networking devrait être enrichie (en dates-clés, en infos de contexte, en appels à l’action…), mais elle devrait aussi, à mon sens, être visibilisée.

Jusqu’ici, la seule façon d’y accéder est de connaître son adresse : www.linkedin.com/celebrations

5. LinkedIn va vérifier votre e-mail pro

Oui, Adam Partington, les faux profils, trop souvent synonymes de fraudes et d’arnaques, ont proliféré sur LinkedIn. La filiale de Microsoft ne le nie pas, mais préfère communiquer sur la suppression, de manière automatisée, de 95,3% des faux comptes créés. Soit près de 22 millions de comptes entre janvier et juin 2022.

Parmi les autres actions mises en place, LinkedIn a commencé à ajouter une section « à propos de ce profil », dont les infos peuvent aider les utilisateurs à s’engager… ou pas.

C’est dans ce cadre que la vérification des profils LinkedIn a commencé, avec la vérification des numéros de téléphone. La vérification des e-mails (professionnels) devrait logiquement suivre.

Est-ce que cela sera insuffisant, comme le pense Jayant Ghosh ? Faudra-t-il aller plus loin et faire payer la vérification (à la Twitter, version Musk), comme le suggère Gordon McCallum ?

>>> Lire « Comment reconnaître un faux profil LinkedIn ? » <<<

6. Les événements live vont redevenir plus conversationnels

Les événements LinkedIn ne rencontrent pas un franc succès. Il faut dire que l’expérience utilisateur est, là aussi, assez pauvre.

Pour lancer un live vidéo, par exemple, il est obligatoire d’avoir activé le mode créateur (lire plus haut) et de passer par une application tierce (perso, pour mes lives, je passe par Restream). Résultats ? Des problèmes techniques fréquents, des pertes et des adaptations et un décalage de 10 à 15 secondes, qui empêche une véritable conversation en temps réel.

Nous sommes en 2023. LinkedIn aurait déjà du avoir lancé depuis longtemps une offre de vidéos live natives, à déclencher directement depuis la fiche événement, et capables d’accueillir des ressources complémentaires pour enrichir les échanges, avant, pendant et après le live.

Microsoft possède aussi Teams. Il est plus que temps que LinkedIn et ses membres en profitent, grâce à une intégration sur-mesure… Et enrichie de nouvelles fonctionnalités (paiement, récupération des données des participant.e.s, snacking de la vidéo pour du recyclage…).

Marketing digital et réseaux sociaux

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle gratuite !

Je m’abonne

7. Un onglet « vidéos » dans l’appli et dans les profils

Même les vidéos « sociales » (courtes, créatives…) ont du retard sur LinkedIn. Un onglet dédié à ces contenus dans l’appli mobile et une intégration possible dans les profils, dans la section « Ma sélection » par exemple, pourraient facilement changer la donne.

TikTok, Instagram et YouTube en tremblent déjà ;-!

8. Les nouveaux carrousels vont être « storifiés »

LinkedIn, qui s’était lancé dans les stories 4 ans après les plateformes généralistes, a retiré la fonction en septembre 2021, après moins de 9 mois d’exploitation. En pointant du doigt un faible usage, alors que le produit était inabouti et la portée des stories proche de zéro. Mais en promettant, aussi, de revenir « avec un nouveau produit vidéo ».

Depuis, ces derniers mois, plusieurs éléments constitutifs des stories sont (ré)apparus (stickers, mentions, lien cliquable…), sur les images uniques mises en ligne depuis l’appli par exemple.

Et LinkedIn a tout doucement commencé à déployer un nouveau format, de type carrousel, capable d’intégrer à la fois de la photo et de la vidéo (les carrousels actuels sont composés de PDF) et de se jouer automatiquement, comme une vidéo.

LinkedIn ira-t-il au bout de cette idée, en aboutissant à un format multimédia complet, enrichi et, pourquoi pas, interactif (sondages, quiz…), dispo via l’app et via desktop ? Nous, en tout cas, on sauterait dessus ! Et le caractère éphémère (24h) du contenu ne serait que la cerise sur le gâteau.

9. Des fils d’actus plus personnalisés ?

Comme moi, vous avez peut-être relevé trois signaux intéressants :

  • d’une part, LinkedIn a quelque peu radicalisé l’algorithme qui régit les fils d’actus (surtout l’algo de la version desktop), un peu « à la TikTok », c’est-à-dire en nous exposant toujours davantage aux types de contenus et aux créateurs/trices que nous avons déjà aimés (effet de bulles)
  • d’autre part, LinkedIn vous demande de plus en plus si tel ou tel post vous a plu, un peu, beaucoup, passionnément…
  • enfin, quand vous interagissez avec un post, Linkedin vous propose d’autres posts « similaires »

Bref, LinkedIn accumule les données comportementales, pour mieux les croiser. Et nous servir des fils d’actualités (mobiles et desktop) plus pertinents ? C’est l’enjeu…

10. Une offre de podcasts ?

LinkedIn, qui a essayé de surfer sur la vague Clubhouse, va-t-il tenter de doper son offre d’événements audio en transformant toutes ces « émissions » en direct en podcasts, comme le souhaite entre autres Mark Struczwski, et comme l’a également prédit Gus Bhandal ?  LinkedIn ira-t-il jusqu’à ouvrir les portes des lives audio aux pages entreprises, voire aux groupes ? Et LinkedIn permettra-t-il d’ajouter directement des fichiers audio pour doper ce catalogue de podcasts tant attendu (par les expert.e.s LinkedIn) ? Le suspense est intenable, je sais.

Bonus : Intégration de l’intelligence artificielle générative

Dans les toutes prochaines semaines, LinkedIn va complètement intégrer des clones de Dall-E, de Midjourney et de ChatGPT, juste après avoir décentralisé son infrastructure et monétisé ses premiers NFT en cryptos…. Ou pas. 😉

Xavier Degraux

Write a response … Close responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like