Les stories, ces contenus visuels éphémères qui cartonnent sur les réseaux sociaux, débarquent enfin sur Linkedin en Belgique. Voici un guide pour les utiliser, via 10 questions… posées par certaines de mes relations Linkedin.

1. Où se trouvent les Stories Linkedin ?

Les stories Linkedin sont uniquement disponibles via l’application mobile, contrairement à Instagram ou Facebook par exemple. En revanche, les stories Linkedin sont à la fois accessibles aux profils et aux pages (via le profil de leurs administrateurs.trices). Mais pas aux groupes. 

Concrètement, l’accès aux stories Linkedin se fait par le haut de la page d’accueil de l’app’, juste en-dessous de la barre de recherche, par votre photo de profil cerclée et augmentée du petit bouton plus.

À droite de cette porte d’entrée, celle des pages que vous administrez… et les stories Linkedin des comptes que vous suivez, profils ET pages, classées selon un algorithme encore assez mystérieux pour moi.

Pour naviguer d’une story à l’autre, c’est simple : un clic à droite de l’image pour passer à la story suivante, à gauche pour revenir à la précédente, et un balayage appuyé (« swipe ») vers la droite pour passer à la story du compte suivant.

Vous n’avez pas encore les petits ronds en haut de votre app’ ? Vérifiez tout de même que vous avez mis à jour votre appli Linkedin, dans Google Play ou dans l’Apple Store. Si c’est bien le cas, l’arrivée des stories ne saurait tarder (inutile de chercher partout comment les activer), Linkedin étant actuellement en plein déploiement mondial de la fonctionnalité. 

En Belgique, les stories Linkedin ont commencé à débarquer courant octobre 2020, quatre mois après la France, les Pays-Bas, le Brésil, les Émirats Arabes Unis puis l’Australie… Et 4 ans après qu’Instagram (groupe Facebook) ait allègrement plagié la fonctionnalité-phare de Snapchat.

2. Quelles sont les caractéristiques des Stories Linkedin (vs Instagram) ? 

Les stories Linkedin, qui peuvent comporter des images verticales ou des vidéos, en format 9:19 également, d’une durée de max. 20 secondes. Et elles disparaissent après 24 heures, sans possibilité d’être épinglées « à la une » comme sur Instagram.

Malheureusement, ce qui fait aussi la puissance des stories sur les autres plateformes, à savoir la combinaison de contenus et d’interactivité, n’est pas (encore ?) à l’ordre du jour sur Linkedin. Comme si les conversations avec les collaborateurs, les prospects, les clients, les fournisseurs, les partenaires ou autres parties prenantes n’avaient pas d’intérêt ?!?!



Et comme, de façon tout aussi incompréhensible, les stories Linkedin sont extrêmement peu personnalisables (voir points suivants), les contenus éphémères les plus créatifs seront plus que probablement produits… en dehors de Linkedin, en amont, via d’autres applis, avant d’être injectées dans la plateforme détenue par Microsoft. Surtout les formats vidéos qu’il est de bon ton de sous-titrer, la moitié des membres de Linkedin consultant l’appli sans activer le son.

3. Comment créer des stories Linkedin ?

Envie de produire votre première story Linkedin ? Commencez par cliquer, en haut à gauche de la page d’accueil de l’application. sur l’icône cerclée dotée d’un « + » qui représente votre profil perso ou, juste à côté, l’une des pages que vous administrez.

Si vous souhaitez partir d’une image ou d’une vidéo qui se trouve déjà dans la galerie photos de votre smartphone, il suffit de cliquer, en bas à gauche, sur l’icône d’image, puis de sélectionner le visuel que vous souhaitez utiliser.

En revanche, si vous souhaitez captez une photo / une vidéo (max. 20 secondes) depuis l’interface, c’est évidemment sur le capteur central qu’il faut presser, après avoir éventuellement enclenché le flash (éclair à droite) ou privilégié la caméra avant de votre téléphone (icône caméra avec flèche).

Dans les deux cas, une fois que vous avez votre fond visuel, vous pouvez publier votre story Linkedin (bouton bleu, en bas à droite), l’envoyer à une relation… ou l’enrichir d’abord, avec un auto-collant ou du texte. 

Formation

Apprenez à utiliser Linkedin comme un.e pro

découvrez le programme

4. Comment enrichir les stories Linkedin ?

Vous avez à présent votre image ou vidéo de fond ? Parfait ! En haut à droite apparaissent désormais 3 icônes : le haut-parleur, qui permet de désactiver le son de la micro-vidéo, mais aussi et surtout les auto-collants et le bouton texte.

Parmi les auto-collants, aucun n’est interactif, ni spécifique au contenu (heure, localisation…). Il s’agit juste d’une collection d’un peu plus de 100 stickers très « monde professionnel », parfois légèrement animés. Sans moteur de recherche pour vous aider à faire votre choix.



Le bouton « texte », en haut à droite, n’est pas beaucoup plus riche. Il permet juste de choisir une couleur de base (pas de pipette qui permettrait de respecter une charte graphique par exemple), avec ou sans effet de boîte 3D (via le mini-cube), de choisir la casse (majuscules ou minuscules), et de centrer vos mots. Mais pas question de choix de police ou d’effets d’apparition pour le moment.

Pour les mentions comme pour les textes, le déplacement des éléments se fait au doigt, alors que le redimensionnement et le pilotage passent impérativement par un improbable bouton de 3 petites icônes graphiques, puis par un slider d’intensité.

5. Comment mentionner des comptes dans les stories Linkedin ?

Vous trouverez le sticker spécial « @mention », qui permet donc taguer et notifier un profil (même une relation de 2è ou de 3è niveau), juste au-dessus des stickers. 

Petite astuce : si il n’est pas possible de mentionner une page entreprise dans les stories Linkedin, il est tout à fait envisageable de multiplier les mentions de profils.

Pour y parvenir, créez vos mentions l’une après l’autre, puis faites glisser la dernière mention vers le bas ou le haut. Vous découvrirez alors que les précédentes étaient en réalité superposées. Reste à les répartir sur votre visuel.

6. Peut-on insérer un lien dans les stories Linkedin ?

Non, même au-delà des 10.000 followers. Les stories Linkedin ne sont donc pas des aimants à trafic. Ce sont des outils de fidélisation… qui permettent d’ailleurs d’être directement recontactés en message privé.

Cela dit, la donne pourrait changer. D’après un post d’Alessandro Paluzzi, Linkedin testerait en ce moment l’intégration d’un lien… 

On verra également à l’avenir si les stories Linkedin deviennent téléchargeables, voire partageables (sans passez par la case « screenshot »).

7. Les stories Linkedin sont-elles « mesurables » ?

Les analytics avancées font partie des gros atouts de Linkedin. Les stories n’échappent pas à la règle, puisqu’il est possible de savoir combien de personnes, et qui, précisément, ont vu vos stories ou celles de votre page.

8. Est-il possible de consommer les Stories Linkedin de ses relations… de façon anonyme ?

Oui. Contrairement aux autres plateformes qui l’ont précédées sur ce format, Linkedin permet de consommer les stories de manière anonyme.

Pour ce faire, rendez-vous dans les préférences / settings de l’appli (swipe droite depuis l’accueil), direction ensuite l’onglet visibilité / visibility, puis Options de visibilité pour les stories / Story viewing, et choisissez enfin comment vous voulez apparaître.

9. Quels contenus diffuser dans les stories Linkedin ?

Tout dépend de vos cibles, de vos objectifs et de votre ADN de marque. Mais, comme sur les autres réseaux sociaux, les stories, c’est le format le plus propice aux temps forts et aux annonces, pour ne pas dire au temps réel. À l’humanisation, pour ne pas dire à l’émotion. Aux coulisses, pour ne pas dire à la transparence ou à la culture d’entreprise. Aux punchlines, pour ne pas dire à l’inspiration. Aux questions-réponse, pour ne pas dire à la conversation. Et aux bons conseils, pour ne pas dire aux contenus utiles.

10. D’autres questions (stratégiques) ?

Si vous avez lu ce billet jusqu’ici, c’est qu’il vous a intéressé… ou frustré. Peut-être vous posez-vous encore d’autres questions :

  • Les stories Linkedin ont-elles un sens pour votre marque (personnelle), votre entreprise, votre institution ?
  • Pour votre recrutement ou votre marque employeur, pour votre branding, pour votre prospection commerciale ?
  • Quels types de contenus produire et diffuser ?
  • Comment distinguer les contenus du fil des contenus stories ?
  • À quel rythme publier ?
  • Quels indicateurs de performance privilégier ?
  • Quels objectifs SMART définir ? 

Un cas n’est pas l’autre… Contactez-moi pour de la consultance ou de la formation. Je vous aiderai avec grand plaisir.

Xavier Degraux

Write a response … Close responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like