Les 10 infos "réseaux sociaux" de l'été - Xavier Degraux

Pro du marketing digital et des réseaux sociaux en Belgique ? Prêt.e pour la rentrée ? Vérifiez que vous êtes à jour avec les 10 infos social media qui ont marqué l’été… Et, si nécessaire, rattrapez-vous grâce à nos bons liens !

1. Instagram Reels accessible en Belgique

Le « TikTok d’Instagram » est lancé. La fonction, également inspirée par d’autres applis de micro-vidéos créatives et musicales que TikTok, s’appelle Reels (bobines, en français). Il est déjà accessible en Belgique. Et voici pourquoi vous devriez peut-être tester Reels et, surtout, comment l’utiliser (guide en 9 étapes).

2. TikTok for sale (Trumperie)

Hasard du calendrier ou pas, le lancement de Reels tombe assez bien pour Instagram (Facebook) : la plateforme chinoise TikTok (ByteDance), qui grandit vite en Belgique, est en pleine crise identitaire. Ses activités aux USA, au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Australie sont en vente, suite à une menace de boycott sur le marché américain lancée par Coincoin Trump, qui accuse TikTok d’espionnage pour le compte de Pékin. L’Inde a porté les mêmes accusations avant les USA, et a banni TikTok. Et l’Angleterre, pas plus naïve, vient d’imposer des restrictions à la plateforme.

Microsoft, en ticket avec son partenaire privilégié Walmart, désireux d’accélérer en e-commerce pour résister à Amazon, est le repreneur le plus probable. Mais Oracle serait le favori… de Trump. Côté challengers, Twitter chercherait des alliés pour faire offre, ses propres poches n’étant pas assez garnies. Et Triller entretient le suspense sur ses véritables intentions.

Il faut dire qu’on parle d’un deal situé entre 20 et 30 Mia USD, soit à peu près ce que Microsoft avait déboursé il y a 4 ans pour mettre la main sur Linkedin (qui vient de revendre Slideshare à Scribd).

Le tout frais patron de TikTok a démissionné, quelques jours après avoir attaqué en justice l’administration Trump, en dénonçant une évolution « brutale » de l’environnement politique.

La cession pourrait intervenir dans les tout prochains jours… Ou pas, la Chine venant de sortir de son chapeau l’interdiction d’exportation de certaines technologies, dont celles au coeur de TikTok.

Une fois l’affaire réglée, Trump, qui avait déjà tiré un sacré coup dans l’aile de Huawei il y a un an, pourrait alors s’attaquer à la messagerie WeChat (Tencent)… au risque de provoquer le bannissement d’Apple sur le sol chinois en guise de répression ?

Pour rappel, les élections US se tiennent le 3 novembre…

3. Facebook déjà lassé par Lasso

Facebook a abandonné l’appli Lasso, lancée fin 2018 sur une poignée de marchés (pas la Belgique) pour concurrencer TikTok, en pleine éclosion internationale à l’époque, suite au rachat de Musical.ly…

Mais le groupe créé et dirigé par Mark Z. n’abandonne pas l’idée pour autant. Outre le lancement de Reels, intégré à Instagram, il teste un autre format de vidéos courtes à la TikTok sur l’énorme marché indien.

4. Snapchat OKLM

Loin des polémiques, Snapchat, en pleine forme financière, a continué à faire preuve d’agilité et d’opportunisme. Pendant que TikTok est au centre de toutes les attentions politico-économiques, le groupe dirigé par Evan Spiegel a lancé 4 mini-apps, des profils de marques, signé des accords avec des majors de l’industrie musicale pour faciliter la création de challenges (comme sur TikTok), lancé des filtres de réalité augmentée à utiliser sur… TikTok, testé une nouvelle navigation à la TikTok. OKLM. Et les contenus qu’il héberge seraient bientôt partageables en dehors de Snapchat, comme sur… Bien vu !

5. L’unification des messageries de Facebook a démarré

Le rapprochement des messageries instantanées du groupe Facebook, annoncé il y a plus d’un an, a débuté.

Messenger et Instagram Direct peuvent désormais fusionner, à la demande des utilisateurs. Ce qui permet l’envoi de messages d’une plateforme à l’autre.

Pour le moment, Whatsapp, la seule messagerie cryptée du groupe, n’est pas concernée.

Une fois l’option activée, le look & feel de la messagerie unifiée ressemble davantage à celle de Messenger qu’à celle d’Instagram.

6. E-commerce, sauce Facebook

Le groupe Facebook, qui veut surfer sur la vague Covid-19, a renforcé l‘intégration du e-commerce sur ses plateformes, en tout cas pour les entreprises et les consommateurs américains.

Quelques semaines après avoir lancé Instagram Shop, un onglet dédié au suivi des offres de ses marques préférées et à la découverte, il a renforcé et élargi Facebook Shop, sur le même modèle.

Dans les deux cas, le paiement est facilité par Facebook Pay. Autrement dit : les consommateurs ne doivent plus sortir de Facebook ou d’Instagram pour passer commande !

Facebook, qui teste aussi l’achat intégré à des vidéos live, ne prélève pas de commission sur les transactions pour le moment, au moins jusqu’à fin décembre.

Le déploiement international de ces fonctions e-commerce devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

7. Twitter piraté comme jamais

Les comptes Twitter vérifiés de Joe Biden, Mike Bloomberg, Bill Gates, Warren Buffet, Jeff Bezos, Elon Musk, Barack Obama, Apple, Uber et d’une centaine d’autres personnalités et entreprises ont été piratés pour promouvoir une escroquerie aux cryptomonnaies.

Environ 300 personnes ont été piégées par ce hameçonnage. Et 12,58 bitcoins (environ 100.000 EUR) ont été transférés, d’après le site Blockchain.com.

Moins de deux semaines plus tard, les 3 présumés coupables ont été arrêtés. Dont un adolescent de 17 ans, qui aurait soudoyé des employés de Twitter. Sa première audition, via Zoom, a été… piratée.

Pour certains spécialistes, cette attaque de fishing, le plus gros piratage rencontré par Twitter jusqu’ici, sonne tout simplement le glas des mots de passe.

8. Les résultats des GAFAM sont excellents, malgré le COVID-19

Les résultats enregistrés au premier semestre par les GAFAM n’ont pas été impactés par le coronavirus. Ou si peu… Et comme leurs prévisions n’ont rien d’alarmistes, malgré le contexte sanitaire et économique planétaire, leurs cours de Bourse sont en pleine forme. Apple a même passé le cap des 2.000 Mia USD de capitalisation boursière. Et Facebook, pourtant au cœur d’un boycott publicitaire (hypocrite) en juillet, est également sur un trend fortement haussier.

9. Linkedin et ses annonces

À contre-courant, le réseau social professionnel Linkedin (Microsoft), qui a aussi enregistré de fortes croissances des usages sur sa plateforme, y compris sur les pages d’entreprises, a annoncé 960 licenciements (6% des effectifs actuels).

Plusieurs fonctionnalités intéressantes ont également été annoncées au début de l’été et très partiellement déployées, comme les stories ou les newsletters. Mais malheureusement, toujours rien de tout cela à se mettre sous la dent en Belgique pour le moment. Sinon l’ajout d’un clip audio de 10 secondes sur les profils, pour faciliter la prononciation des noms de familles. Et la possibilité de préparer ses entretiens d’embauche.

10. Quelle autre info auriez-vous épinglée ?

Twitter qui travaille sur une offre premium avec des fonctionnalités exclusives ? Facebook qui permet aux pages de monétiser leurs événements en ligne, y compris en Belgique (pour certaines pages) ? Pinterest qui franchit le cap des 400 millions d’utilisateurs et qui annonce des mises à jour plus inclusives pour son univers beauté ? Les codes QR d’Instagram ? La nouvelle interface de programmation (API) de Twitter ou le paramétrage des réponses possibles à ses tweets ? La mise à jour du plugin Messenger ?

Laquelle, parmi toutes ces infos #RéseauxSociaux, mériterait de rejoindre ce top 10. Et dans ce classement, laquelle a été la plus importante de l’été à vos yeux ?

J’attends votre feedback sous mon post Linkedin !

Xavier Degraux

Write a response … Close responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like