La section « Compétences » de votre profil LinkedIn a plus de poids que jamais. Voici pourquoi… et comment l’optimiser. Surtout si vous cherchez un nouvel emploi.

« Il y a un changement considérable qui consiste à se concentrer sur les compétences plutôt que sur le pedigree », indiquait récemment Tomer Cohen, le directeur produit de LinkedIn, au cours d’un long entretien passionnant avec Nilay Patel, un journaliste de The Verge.

Formation

Apprenez à utiliser Linkedin comme un.e pro

Découvrez le programme

Et de préciser que près de 50 % des recruteurs utilisent actuellement les compétences pour rechercher des professionnels, et non plus uniquement les fonctions. Et que près de 365 millions de compétences ont été ajoutées aux profils des personnes en 2022, ce qui représente une augmentation de 40 % par rapport à l’année précédente.

Combien de compétences choisir ?

Vous l’aurez compris : la section « Compétences » de votre profil LinkedIn devient capitale. En particulier si vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi.

Reste à savoir quelles compétences choisir… Et lesquelles épingler parmi les 50 possibles et soumises de facto aux votes de vos relations de premier niveau.

Tout d’abord, et c’est toujours ce que je conseille lors de mes formations et autres sessions de coaching LinkedIn :

  • Ne mentez pas (mais ne passez pas les « tests » LinkedIn pour autant, ils n’ont pas de légitimité à ce stade)
  • N’ajoutez qu’un nombre limité de compétences à votre profil, 15 si vous êtes junior, 30 si vous êtes senior
  • Restez cohérent.e, aussi, avec vos sections « Titre du profil » et « Info », en favorisant ou pas vos « soft skills » ou vos « hard skills »
  • Ajoutez au moins 3 compétences à votre « Expérience » en cours

Mais surtout, projetez-vous. LinkedIn, c’est votre présent et, plus encore, votre futur professionnel. Ce n’est plus (uniquement) la CVthèque géante des débuts, il y a 20 ans.

Puis épinglez votre top 3 (du moment), en glissant-déposant les compétences prioritaires, qui seront affichées par défaut au-dessus du « voir toutes les compétences », et donc attireront davantage de votes.

Un outil méconnu pour mieux choisir ses compétences

Mais comment choisir ses compétences, me direz-vous ?

Pour les choisir, il existe de nombreuses techniques : vous inspirer des profils similaires au vôtre (mais qui l’est vraiment ?), utiliser les techniques de SEO, analyser les mots-clés des offres d’emploi qui vous parlent le plus…

Vous aurez d’ailleurs peut-être remarqué que LinkedIn vient d’ajouter, dans les offres d’emploi, un champ « Compétences » cliquable.

Cela permet de vérifier la correspondance entre les compétences requises pour le job… et les compétences épinglées dans votre profil.

« Career Explorer »

Bien. Mais il y a aussi un outil plus « objectif », fourni gratuitement par LinkedIn.

Pour accéder à ce « Career Explorer », il faut sortir de la plateforme et vous rendre sur le compte Github de LinkedIn.

Et ça vaut le coup ! En plus d’optimiser les mots-clés de votre profil, notamment la section « Compétences », cet outil généré par l’Economic Graph de LinkedIn vous permet de :

  • Renforcer vos compétences par rapport à votre poste actuel
  • Découvrir les postes que vous pourriez le plus facilement occuper avec vos compétences actuelles
  • Dresser une liste des compétences dont vous avez besoin pour occuper un poste particulier

Comment utiliser le « Career Explorer » de LinkedIn ?

Une fois sur la page, il suffit de scroller jusqu’en bas (qui a dit que LinkedIn était le champion de l’ergonomie ?), jusqu’à atteindre cet écran…

Vous y êtes ? Bien. Maintenant vous pouvez commencer à jouer avec l’outil de LinkedIn.

Commencez par sélectionner votre ville et votre job actuel ou ce qui y ressemble dans la liste de LinkedIn.

À gauche, vous trouverez immédiatement les compétences habituellement épinglées par les profils qui exercent la même fonction que vous.

Mais ce n’est pas tout. Au centre, en plus d’une correspondance avec tel ou tel autre métier (testez les filtres de popularité et de similarité), vous trouverez 3 infos :

  • Les compétences qu’il vous manque pour exercer cette nouvelle fonction
  • Les possibilités d’apprentissage, qui sont autant d’appâts vers l’offre Learning payante de LinkedIn
  • La popularité de ce genre de transition professionnelle.

Utile, non ?

Xavier Degraux

P.S.: si nous sommes en relation sur LinkedIn, n’hésitez pas à voter pour mes compétences. Et si nous avons déjà bossé ensemble, une petite recommandation ;-?

Write a response … Close responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like