(Read the english version of this guide)

Vous avez l’impression de perdre trop de temps dans le fil d’actualités de LinkedIn ? Plutôt que subir l’algorithme qui le régit, éduquez-le ! Je vous guide…

Les algorithmes sont, par définition, influençables. Et celui qui régit le fil d’actualités de LinkedIn ne fait pas office d’exception.

Alors, si vous trouvez qu’il y a trop de bruit sur la page d’accueil du premier réseau social professionnel, vous êtes au bon endroit…

Voici 10 façons d’améliorer votre fil d’actualités LinkedIn !

1. Suivez de nouveaux comptes LinkedIn…

Cela va sans dire, mais peut-être est-ce mieux de le rappeler pour débuter cette liste : les publications des nouvelles relations sont privilégiées par l’algorithme. Comme si LinkedIn accordait une lune de miel aux deux tourtereaux. Et que les statuts lui permettait d’analyser la force de leur relation naissante.

Pendant environ 15 jours, en effet, le réseau social professionnel vous montre 100% des nouvelles publications de vos nouvelles relations. Et vice-versa. Il va même vous avertir, via notifications, de la publication de nouvelles publications.

Bref, avant d’optimiser votre fil, (re)définissez d’abord votre stratégie, en commençant par l’identification de vos cibles. Puis, une fois en relation avec elles (via des profils, des pages ou des groupes), interagissez avec leurs publications.

Et si vous étiez déjà en relation avec certaines de ces cibles ? Revisitez leurs profils ! Même effet garanti : comme par magie, les publications de ces relations vont se remettre à bourgeonner dans votre fil…

2. … Et suivez des #hashtags de niche

Votre fil d’actualités est composé de nombreux types de contenus (posts de relations de 1er niveau, publicités, posts ayant suscité une interaction d’un.e membre de votre réseau, post d’un groupe duquel vous êtes membre, anniversaires…).

Mais vous pouvez aussi pousser LinkedIn à vous afficher des posts comportant certains #hashtags, en vous y abonnant.

Le mieux est de vous abonner à des deux types de hashtags :

  • des hashtags de niche, pour éviter non pas d’être noyé.e (LinkedIn ne remonte que certains de ces posts), mais pour améliorer la qualité moyenne des statuts affichés, des hashtags de niche (exemple : #LinkBuilding) ayant plus de probabilité d’être associés à des posts qualitatifs pour vous que des hashtags trop généralistes (exemple : #marketing)
  • des hashtags de marque (personnelle), pour augmenter encore vos chances de voir les posts de vos comptes préférés (exemple pas du tout désintéressé : suivez #LinkedInAvecXavier)

3. Commentez les posts pertinents

Plus vous interagissez avec des posts que vous jugez pertinents, plus votre fil d’actualités vous resservira des statuts similaires. Publiés par les mêmes personnes, pages ou groupes, caractérisés par les mêmes formats de contenus (ex : les sondages) ou portant sur les mêmes thématiques, surtout celles alignées avec votre profil.

Mais attention, il y a interaction et interaction… Parmi les «  engagements » publics de base (like, commentaire et partage), choisissez de commenter avec valeur ajoutée, en minimum 5 mots. C’est l’engagement le plus lourd pour l’algo.

En plus, vous bénéficierez au passage de la portée du post que vous appréciez pour gagner en visibilité. En particulier si votre commentaire intervient rapidement après la mise en ligne du post et qu’il suscite lui-même un bon taux d’engagement.

Quant aux 3 interactions non publiques avec un post (clic, envoi en message privé et sauvegarde du post), il y a fort à parier qu’elles influencent également votre fil d’actualités. Mais je ne connais aucune étude qui vient corroborer cette intuition.

Formation

Masterclass Linkedin:
Comment gérer votre entreprise sur LinkedIn ?

Découvrez le programme et la prochaine date de formation

4. Masquez les statuts décevants

Découragez l’algorithme de vous servir des statuts décevants. En cliquant sur les trois petits points qui se situent en haut à droite de chaque statut, vous accédez à un menu déroulant qui vous propose, entre autres, « Je ne souhaite pas voir ceci« .

Ensuite, il vous reste à préciser la raison (auteur.e du post, sujet…), ce qui influencera LinkedIn dès le prochain rafraîchissement de votre fil d’actualités.

En fonction de ce que vous aurez sélectionné, LinkedIn ira de la simple disparition de ce post spécifique à la disparition totale de posts similaires. Surtout si vous avez été jusqu’à signaler un post allant à l’encontre des politiques de la communauté.

5. Bloquez les posts d’une relation

Plus radical : vous pouvez éviter l’apparition de tous les prochains posts d’une relation… sans qu’elle ne soit avertie pour autant. Là encore, l’option se cache derrière les trois petits points qui chapeautent chaque publication.

6. Retirez une relation de votre réseau

Envie d’être encore plus radical.e avec cette personne ? Vous pouvez carrément la supprimer de votre réseau, depuis un post ou depuis le bouton « plus » de son profil, en cliquant sur « retirer la relation ».

Si cette relation ne sera pas avertie de cette action, en revanche, elle pourrait constater qu’elle est devenue une relation de « 2ème niveau », et non plus de 1er niveau.

7. Arrêtez de suivre des profils ou des pages… et sortez de groupes

Dans le même esprit que le retrait de relations de 1er niveau de votre réseau, vous voudrez peut-être profiter de votre grand ménage de printemps, pour :

  • arrêter de suivre des profils
  • arrêter de suivre des pages
  • vous retirer de groupes

Concrètement, pour y parvenir, vous pouvez vous rendre sur chacune de ces présences… Ou partir de l’onglet « Réseau », où nombre de ces suivis sont centralisés.

Voire partir de la section « Centres d’intérêt » de votre profil (dernier champ), dont le sous-menu est explicite (influenceurs, entreprises, groupes et écoles).

Attention : pour quitter un groupe, vous êtes contraint.e de vous rendre dans ce groupe puis de cliquer sur les trois petits points d’abord.

8. Réinitialisez votre fil LinkedIn

L’option n’est pas vraiment mise en avant par LinkedIn, mais il est possible de forcer l’affichage d’un fil d’actualités chronologique, ou plutôt un affichage antéchronologique (post plus récent ou interaction plus récente d’une relation au-dessus).

Tout en haut de votre fil, juste en bas à droite de votre boîte de publication, vous pouvez conserver le classement par « pertinence » (tri algorithmique) ou choisir l’option « Récent ».

9. Sonnez la cloche de quelques profils

C’est une fonctionnalité assez récente et, pour le moment en tout cas, franchement loin de tenir sa promesse initiale, mais LinkedIn a bel et bien lancé, une « cloche » sur les profils.

Cette fonctionnalité, qui était déjà présente dans les groupes et ne l’est pas encore dans les pages, permet en effet d’être notifié à chaque publication des profils sur lesquels on l’a activée.

Voilà pour la théorie… Parce que dans les faits, non seulement le déploiement de la cloche est loin d’être achevé, mais elle ne semble fonctionner que dans environ 10% des cas.

Une fois de plus, on voudrait sonner les cloches… de LinkedIn. Mais on se contentera d’aller cliquer sur celles qui se trouvent en haut à droite (juste sous la couverture) des profils dont on veut suivre de très près les publications.

10. Passez à Sales Navigator (Premium)

Souscrire à un abonnement payant de type « Sales Navigator » permet d’avoir un fil d’actualité complémentaire à celui de la plateforme classique. Dans Sales Navigator, le fil dédié est composé d’alertes, qu’il est possible de filtrer par pertinence/récence, mais aussi par comptes, prospects et activité partagée (posts).

En réalité, le Sales Navigator, qui comme son nom l’indique est destiné en premier lieu aux commerciaux, permet de construire des listes de prospects et de comptes (entreprises)… dont on suit alors toutes les activités de près. Le fil intégré à l’outil est alors uniquement lié à ces comptes. Fini, dans ce cas, le « bruit »… mais aussi les plaisirs de la sérendipité !

Voilà, vous connaissez désormais les principaux moyens d’action pour améliorer la qualité de votre fil d’actualités LinkedIn. À vous de jouer !

N’hésitez pas à me faire savoir quels moyens vous préférez… Et dites-moi si vous en connaissez d’autres 😉

Xavier Degraux

You might also like