Voici 4 conseils que les recruteurs devraient retirer de la nouvelle étude de LinkedIn sur l’envoi d’InMails aux candidat.e.s.

Soyez brefs

Le taux de réponse pour les InMails les plus courts (400 caractères maximum, ce qui est le cas de moins de 10% de tous les InMails) est 22% plus élevé que le taux de réponse moyen pour tous les InMails.

Selon la même mesure, le taux de réponse des InMails les plus longs (1200+ caractères) est inférieur de 11% au taux moyen.

Formation

Apprenez à utiliser Linkedin comme un.e pro

Découvrez le programme

Commencez tôt le week-end

Le lundi est le meilleur jour pour envoyer un InMail, mais de justesse. Les InMails envoyés du dimanche au jeudi s’écartent max. d’1% de la moyenne mondiale.

Le pire jour pour envoyer un InMail est le samedi (2 % de tous les InMails envoyés). Les InMails envoyés le samedi reçoivent 8% de réponses en moins que la moyenne.

Le vendredi (15% de tous les InMails envoyés) n’est pas aussi mauvais, avec un taux de réponse inférieur de 4% à la moyenne.

Envoyez des InMails personnalisés

Les InMails personnalisés ont des performances supérieures d’environ 15 % à celles des InMails envoyés en masse. Montrez aux candidats que vous avez réellement lu leur profil et que votre message leur est uniquement destiné.

Ciblez les candidats « Recommended Matches » et « Open to Work »

Les candidats trouvés dans les  » Recommended Matches  » sont jusqu’à 35 % plus susceptibles d’accepter les InMails que les candidats trouvés dans la seule recherche du recruteur.

Le taux de réponse des candidats qui indiquent qu’ils sont « ouverts au travail » est 37 % plus élevé que celui des autres candidats. 

Xavier Degraux

Ces statistiques de LinkedIn correspondent-elles à vos propres observations ?

Write a response … Close responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like