Timing, longueur, hashtags, mentions, engagement… Quelles sont les meilleures pratiques pour publier sur LinkedIn ? Découvrez les principaux enseignements à tirer de l’étude de référence sur l’algorithme du réseau social professionnel.

Sur LinkedIn, la majorité est toujours silencieuse. À peine 5% des membres du réseau social professionnel publient du contenu (4,9% exactement, contre 4,1% en 2020). Et 18,6% des profils likent, commentent et partagent (vs 14,2% en 2020).

Voilà l’une des conclusions de l’étude annuelle que vient de publier Richard van der Blom, le fondateur du hub d’experts LinkedIn Just Connecting, dont j’ai la chance de faire partie.

 

 

Cette analyse extrêmement riche de l’algorithme de LinkedIn, disponible ci-dessous et sur mon profil LinkedIn, permet de répondre de façon chiffrée aux principales questions que l’on peut se poser lorsque l’on publie du contenu sur LinkedIn. Quand poster ? Quelle longueur ? Avec ou sans hashtags et mentions ? Etc.

Et les bonnes pratiques qui en découlent sont d’autant plus appréciables que la portée moyenne des publications a diminué de 20% au cours des 12 derniers mois…

Quel est le format de contenu le plus performant sur LinkedIn? 

Par rapport à un post « classique » (image + texte), les sondages ont une portée moyenne supérieure de 450%, les documents (PDF) de 250% et les posts avec plusieurs images de 150%.

De l’autre côté du classement, les posts avec un lien externe génèrent une portée inférieure de 50% à la portée d’une publication « classique », ceux qui comptent plusieurs liens externes de 70%. Les posts pré-formatés (trouver un expert, célébrer une occasion, etc.) ont 60% d’impressions en moins. Et les articles ? C’est toujours 90% de portée en moins par rapport à un simple post image+texte !

Les partages sont également à éviter. Même ceux auxquels sont greffés une légende personnelle à plus ou moins forte valeur ajoutée. La portée des partages est en effet inférieure de 90% à celle des posts « natifs ».

Par rapport à l’édition 2020 de l’étude, la portée des sondages a encore progressé, de 80 à 100%; celle des documents (PDF), de 10 à 15%; celle des vidéos et des posts avec plusieurs images, de 5 à 10%. Dans l’autre sens, les posts incluant un lien externe ont vu leur portée baisser de 10 à 15% et les posts courts, de moins de 3 lignes, de 20%.

Formation

Apprenez à utiliser Linkedin comme un.e pro

découvrez le programme

Quelle est la longueur idéale d’un post LinkedIn?

La longueur optimale d’un post se situe à présent entre 1.200 et 2.000 signes (espaces compris). Précisément à 1470 caractères selon l’étude de Richard van der Blom.

En-dessous de 300 signes, la portée moyenne est réduite de 20%, comme on l’a déjà écrit plus haut, et de 10% entre 300 et 1.000 caractères. Au-delà, entre 2.000 et 3.000 signes donc, la portée d’un post LinkedIn est un peu plus faible, de 5%.

Importer des caractères en gras ou en italique, pour capter l’attention, n’a pas d’impact sur la portée du post. Pas plus que les lignes vierges dont abusent certains « influenceurs » LinkedIn. Ni que les émojis (sauf au-delà de 10, avec une portée réduite de 15 à 20%).

Quel est le meilleur timing (jours et heures) pour poster sur LinkedIn? 

Les meilleurs jours pour publier sur LinkedIn sont les mardi, jeudi et samedi. Le meilleur horaire se situe quant à lui entre 8h et 10h du matin (heure locale).

Par rapport à l’année 2020, durant laquelle 3 « prime-time » étaient clairement identifiés (matin, pause déjeuner et fin d’après-midi), les courbes ont fortement tendance à s’aplatir, entre 8h et 19h.

Combien de hashtags ajouter à un post sur LinkedIn? 

Le nombre idéal de hashtags dans un post LinkedIn est de 3 à 5. En-dessous de 3, la portée est réduite de 40%. Au-delà de 5, de 20%. Et placer plus de 9 hashtags dimunue la portée du post de 35%, en moyenne toujours.

Si le nombre de hashtags a donc un impact important sur les impressions d’un statut LinkedIn, il n’en est pas de même de leur position dans le texte. L’intégration dans le texte-même, qui a le mérite d’accrocher l’oeil, n’a pas moins ni plus d’impact que l’ajout en fin de post.

Ajouter des hashtags dans les commentaires d’un post LinkedIn n’a aucun impact.

L’utilisation récurrente d’un hashtag dans ses posts augmente progressivement leur portée de 10%.

La création et l’utilisation récurrente d’un hashtag personnel, comme #LinkedInAvecXavier par exemple, a surtout un impact sur le taux d’engagement (jusqu’à 15% de plus si plus de 2.000 personnes sont abonnées à ce hashtag).

Pour info/rappel, les hahtags personnels permettent de renforcer la fidélité de l’audience, d’agréger facilement les posts et d’augmenter la portée des statuts plus anciens, par effet retour.

Quel est le nombre idéal de mentions (tags) dans un post LinkedIn?

Mentionner des profils ou des pages dans un post reste une très bonne pratique. Mais attention : si les personnes ou les entreprises taguées ne s’engagent pas avec le contenu, la portée du post est réduite de 40 à 50%. Un like de leur part n’a pas d’effet. Un commentaire, en revanche, augmente la portée de 10 à 15%.

En revanche, mentionner des comptes en commentaires n’a jamais d’impact négatif, même si aucun engagement n’est généré suite à ces notifications .

Peut-on ajouter un lien dans un post LinkedIn?

Idéalement, il faut éviter d’ajouter un lien externe dans ses posts sur LinkedIn, la portée de ces posts ayant encore reculé de 10 à 15% par rapport à 2020.

Si vous souhaitez malgré tout ajouter un lien, ne commencez pas par copier-coller le lien dans la boîte de publication. Commencez plutôt par l’ajout d’un sondage, d’une vidéo, d’images… Et puis, seulement, ajoutez le lien dans le texte qui accompagne votre visuel… avant de publier ! Modifier le post dans la première heure pour y intégrer le lien limiterait en effet sa portée de 25%.

Et inutile d’essayer de contourner le problème en ajoutant le lien dans un commentaire. D’une part, commenter son propre post en premier, en particulier durant la première heure, est fortement pénalisé (-15% de portée). D’autre part, vous n’avez aucune garantie que votre commentaire avec le fameux lien ne restera en première position et ne sera pas noyé dans les commentaires que vous aurez justement sollicités.

Quelle interaction doit-on privilégier sur LinkedIn?

Cherchez à générer des commentaires, de plus de 5 mots, dans les 2 premières heures de publication ! Selon son timing, un commentaire a 4 à 7 fois plus d’impact qu’un like.

Un commentaire offre 8% de portée supplémentaire au post et 6% à la personne qui a commenté.

Et si le créateur de contenu y répond dans les 2 heures, la portée moyenne du post augmente de 15 à 20% (5 à 10% entre 2 et 4h et aucun impact après 24h).

En comparaison, un like augmente d’à peine 2 à 3% la portée d’un post LinkedIn. Les variantes du like (support, réflexion, etc.) ne sont pas mieux gratifiés. Et un partage ? Oubliez ;-!

 

Xavier Degraux

Pssst… Si le sujet vous intéresse, vous pouvez vous inscrire à ma prochaine formation LinkedIn, mais aussi (re)voir le LinkedIn Live que j’ai fait avec Richard van der Blom à l’occasion de la sortie de ce rapport,

Write a response … Close responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like