LinkedIn, le réseau social professionnel de Microsoft, vient d’ouvrir les portes de sa marketplace à tou.te.s ses membres, y compris en France et en Belgique. Explications et mode d’emploi.

La marketplace de LinkedIn, qui était en test depuis février 2021, est désormais accessible aux 756 millions de membres du réseau social professionnel.

Les indépendantes et indépendants peuvent donc proposer leurs services aux quatre coins du monde, comme c’était déjà le cas sur Fiverr, Upwork ou Malt par exemple.

Et les freelancers peuvent être contactés par toutes celles et tous ceux qui souhaitent leur soumettre un projet de courte ou de moyenne durée. Via un contrat à durée déterminée ou sur base d’un devis pour une simple mission ponctuelle.

Formation

Apprenez à utiliser Linkedin comme un.e pro

découvrez le programme et la prochaine date de formation

Une marketplace encore limitée

Pour le moment, la marketplace de LinkedIn est plutôt limitée.

D’une part, elle n’héberge que les services proposés par les indépendant.e.s, pas les produits (des pages produits sont en cours de déploiement).

D’autre part, la marketplace de LinkedIn est limitée à 250 catégories de services. Même si l’intention affichée par la filiale de Microsoft est d’atteindre rapidement les 500 catégories.

Enfin, last but not least, la fonctionnalité gratuite proposée par LinkedIn n’est pas une solution de bout en bout.

À ce stade, il s’agit uniquement d’une plateforme de mise en relation à sens unique, de la prise de contact à l’évaluation du service fourni. Autrement dit, seuls les fournisseurs indépendants sont référencés, pas les projets qui pourraient leur être soumis.

Et la marketplace de LinkedIn n’impose aucun affichage de prix, ne permet aucune négociation et ne gère ni la facturation ni le paiement.

Comment soumettre un projet à des indépendant.e.s et solliciter des offres ?

Concrètement, les client.e.s potentiel.le.s à la recherche d’un prestataire de services doivent impérativement passer par le profil des fournisseurs potentiels ou par le moteur de recherche avancé. La plateforme américaine qui recense les fournisseurs de services n’a pas (encore ?) été élargie.

Dans le sous-menu  » services » du moteur de recherches, ils ont alors le choix parmi 4 filtres pour affiner leurs requêtes : les catégories de services, la localisation, le niveau de relation et la langue du profil.

Une fois les résultats affichés, ils peuvent envoyer un message privé à leurs fournisseurs potentiels pour leur soumettre leur projet et leur demande de prix. Et ce, quel que soit leur degré de connexion… en fonction des paramètres de visibilité du profil public.

Et en cas de prestataire foireux/se (activités inappropriées, spam, scam, harcèlement, désinformation…) ? LinkedIn vous invite à rapporter la page de services, via le bouton « plus » du profil concerné.

Bonne chance, cela dit, pour obtenir une réaction de LinkedIn. J’ai déjà signalé plusieurs fois des désinformations manifestes et j’ai à chaque fois reçu un message automatique dans la minute précisant que ça n’enfreignait pas les règles…

Comment créer une page de services depuis son profil LinkedIn ?

Répétons-le : dans cette nouvelle marketplace planétaire, les freelances ne peuvent consulter aucune base de données centralisée avec les propositions de missions. Les indépendant.e.s sont contraint.e.s de créer une page de services, depuis leur profil, pour attirer les demandes.

C’est long et douloureux ? Pas vraiment : la procédure est relativement simple et le parcours est, pour une fois sur LinkedIn, plutôt ergonomique.

Une fois dans la version modifiable de leurs profils (« Moi » > « Afficher le profil »), les indépendant.e.s peuvent accéder à leur page de services sous leur titre de profil (« Ouvert à » > « Fournir des services »).

Cette « landing page », qui peut être partagée en dehors de la marketplace via un post ou un message privé une fois complétée, est composée de plusieurs champs à remplir:

  • les services proposés (jusqu’à 10, parmi une liste de 250)
  • une description de max. 500 signes
  • la localisation, reprise par défaut sur le profil
  • la possibilité d’indiquer accepter de travailler à distance
  • un paramètre de visibilité (ou non) des avis
  • la possibilité de recevoir des requêtes de relations de 2ème et de 3ème niveaux
  • un paramètre de visibilité complète ou partielle des services

Refuser une demande de service ou soumettre une proposition

Les conseils de LinkedIn pour une bonne gestion de sa marketplace

Une fois la page services créée, les prestataires peuvent accéder de façon centralisée aux demandes, aux projets, aux listes de clients et aux invitations d’avis via la vue d’administration de leur page de services.

Le refus d’une demande de service (clic sur « Non merci ») est irréversible et supprime la demande dans la vue d’administration.

Dans l’autre sens, lorsqu’un prestataire accepte de « soumettre une proposition« , un projet est créé pour le client dans la vue d’administration.

Reste alors à croiser les doigts… ou à persévérer, les clients potentiels pouvant solliciter jusqu’à cinq propositions pour la même demande de service.

Gérer les avis de sa page services

Une fois la page de services créée, il est possible d’inviter jusqu’à 20 anciens clients à écrire un avis sur son niveau de service et à voter (max. 5 étoiles).

Les invitations envoyées peuvent être simplement consultées par le/la prestataire… Voire retirées, si il/elle estime qu’elles trainent depuis trop longtemps et qu’il/elle ne souhaite pas envoyer de message de « rappel ».

Un retrait empêche de renvoyer une demande à la même personne pendant 3 semaines. Mais rétablit un crédit, sans notifier le client pour autant.

En général, recevoir des avis (très) favorables ne pose aucun souci.

En revanche, il n’est pas question de retirer un avis simplement défavorable

Cela dit, si vous recevez un avis qui vous semble enfreindre les règles de LinkedIn, vous pouvez en demander la révision et le retrait, via les 3 petits points situés en haut à droite de chaque avis.

Xavier Degraux

Ce guide de la marketplace de LinkedIn vous a plu ? Partagez-le… (Merci beaucoup pour votre soutien !)

Write a response … Close responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like