Il y a du changement dans l’air du côté des profils LinkedIn…  Voici en primeur toutes les modifications, design… ou plus stratégiques !

La première « carte » des profils LinkedIn (bannière, photo de profil, titre, coordonnées…) n’a pas changé. Pas plus que la section « Formation ».

Modifications à tous les étages !

Mais, comme j’ai déjà pu le constater sur mon profil LinkedIn, tous les autres blocs des profils LinkedIn, eux, sont en cours de modification. À l’heure de boucler ces lignes (14/11/21), voici ce qui change : 

  • Le menu déroulant caché derrière le bouton « ajouter une section », disponible en bas du premier bloc, a été remodelé. Il agrège désormais les différents champs des profils… par degré d’importance : « Principal », « Recommandé » et « Compléments ».
    Et le raccourci « Langues supportées », qui permettait de facilement créer un profil dans d’autres langues, a disparu.
  • Tout comme le libellé « expert absolu » qui pouvait le chapeauter (les autres « forces » de profil sont toujours affichées), le tableau de bord sur à-plat bleuté a disparu. Il a cédé sa place à deux sections autonomes: « Analytics » et « Ressources ».

Nouveauté : les « Ressources »

  • Parmi les nouvelles « Ressources » : l’activation possible du mode créateur, un raccourci vers « Mon réseau » (qui va du coup disparaître du menu principal ?) et, après un clic sur « Voir toutes les ressources », vos activités ainsi qu’un raccourci vers les éléments que vous avez peut-être sauvegardés (offres d’emploi, cours et posts).
    Signalons que, dans certains pays, une cinquième ressource est disponible : « Indications sur le salaire » !
  • Passer au mode créateur enrichit encore un peu plus la section des « Activités » de votre profil LinkedIn. Notamment par l’ajout d’un bouton de création de statut, par un horodatage des publications, par un champ textuel plus long et par l’ajout de visuels aux réactions.
  • La section « Sélection de contenus » offre un peu plus de place aux contenus épinglés directement affichés. Soit un peu plus de 3 épingles, contre un peu plus de 2 précédemment. Et les textes sont plus longs.
    Autre nouveauté : cette section visuellement accrocheuse inclut à présent les dates d’épinglage, sans doute pour pousser à davantage de renouvellement.

Plus d’infos, moins d’expériences

  • Le champ « Infos », très stratégique en termes de référencement naturel, est passé de 3 à 4 lignes avant la césure « voir plus ». Les copywriters et autres adeptes du storytelling vont se régaler.
  • Les descriptions de la section « Expérience » ont été raccourcies. Et celles des médias associés aux expériences carrément supprimées. Mais, comme pour compenser, le nombre maximal de médias affichés par défaut est passé de 5 à 6.
Formation

Apprenez à utiliser Linkedin comme un.e pro

découvrez le programme et la prochaine date de formation

3 compétences et 3 recommandations

  • Les « Compétences » (et non plus « Compétences et recommandations ») sont réduites à leur plus simple expression : le top 3 des compétences et nombre de votes. Sauf lorsque vos compétences ont été soulignées par des collègues ou des relations.
    Mais, bonne nouvelle, le système d’épingles, l’une des fonctionnalités les plus mal fichues de l’histoire des réseaux sociaux, a totalement disparu. Désormais, un simple glisser-déposer permet de réordonner les compétences. Des compétences qui sont à présent classées en 4 catégories.
  • Les recommandations textuelles, que l’on pensait en voie de disparition, regagnent du volume. Désormais, ce sont les 3 dernières qui sont affichées (et non plus 2). Et les compteurs des recommandations données et reçues ont disparu.
  • Dans les deux dernières sections mentionnées (« Compétences » et « Recommandations »), LinkedIn a ajouté des boutons, respectivement « Passer un test » et « Voir les recommandations en attente ».

Chaque réalisation a son propre bloc

  • Du côté des réalisations (projets, langues, brevets…), chacune a désormais droit à son bloc, dans une version visuellement et textuellement étendue.
  • Enfin, les centres d’intérêts sont plus explicites. LinkedIn a ajouté d’entrée de jeu les 4 colonnes « Influenceurs », « Sociétés », « Groupes » et « Ecoles ». Et l’affichage est limité à deux entrées par catégorie, contre un mix de 6 éléments jusqu’il y a peu.

Alors, comment trouvez-vous ces modifications de design sur les profils LinkedIn ?

Pour répondre à cette question et me donner votre avis sur les modifications en cours de déploiement, rendez-vous sous ce post… LinkedIn, dans les commentaires.

Xavier Degraux

Write a response … Close responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like