Conseils et formations en réseaux sociaux, inbound et marketing de contenu
Tél. +32 (0)478.359.356

Voici le classement des sites infos les plus populaires en Belgique francophone (+infographie)

Voici le classement des sites infos les plus populaires en Belgique francophone (+ infographie)

Les sites infos les plus populaires en Belgique francophone

(Pour une version plus visuelle des principaux chiffres-clés présentés, voir l’infographie au bas de ce billet)

Qui du Soir, de La Libre, de la DH, de L’Avenir ou de Sud Presse a le site internet le plus populaire ? Y a-t-il eu du changement, en 2017, dans la fréquentation des sites infos en Belgique francophone ?

C’est précisément en voulant répondre à ces deux questions quantitatives que je suis tombé, via Google, sur les chiffres publiés par le Centre d’information sur les médias (CIM)… Des données brutes que j’ai décidé de trifouiller pour en extraire le classement des sites infos les plus populaires en Belgique francophone.

Les plus populaires… En tout cas sur base des deux seuls indicateurs de performance (KPI) rendus publics par le CIM : le nombre de visites et le nombre de pages vues. Rien de plus. Le CIM ne partage pas, par exemple, le nombre de visiteurs uniques enregistrés par ses membres, la proportion de leurs trafics mobiles (ni via app), et encore moins les chiffres des abonnements numériques.

Lesoir.be largement dépassé par sudinfo.be

Premier constat : en 2017, contrairement à ce qu’il prétend encore dans sa description, lesoir.be (groupe Rossel) n’est pas/plus « le premier site d’information en Belgique francophone ». Concentré sur l’acquisition d’abonnés « premium » (payants) et sur leur fidélisation depuis des mois, à l’image du NY Times, il est désormais très largement devancé par sudinfo.be (Sudpresse, groupe Rossel également), par le site de la RTBF et par celui de la DH (IPM).

En termes de visites, lesoir.be a reculé de 3,5% l’an dernier, à une moyenne quotidienne de 401.139 visites, alors que le site de Sudpresse l’a doublé à toute vitesse, en progressant, lui, de 59%, pour atteindre une moyenne de 617.316 visites quotidiennes.

En termes de pages vues, la régression est encore plus importante pour lesoir.be, puisqu’elle atteint carrément 15%, soit 1.046.658 pages vues par jour. On se doute que le changement de stratégie (priorité aux abonnés et non au volume, autrefois synonyme de rentrées publicitaires proportionnelles) est passé par là… Toujours est-il que dans le même temps, l’autre site phare de Rossel a progressé de 74%, avec 1.637.549 pages vues quotidiennement.

Le ratio « pages vues par visite », facile à établir sur base des chiffres qui précèdent et toujours intéressant à observer, est lui aussi éloquent. Avec 2,6 pages vues par visite en moyenne en 2017, lesoir.be recule de 12%, alors qu’en le dépassant à peine en chiffres absolus, sudinfo.be (2,65 pages vues/visite) avance de 9%.

RTBF.be vs RTL.be : avantage au service public

Du côté des sites infos historiquement liés à un média audiovisuel, l’avantage, en Belgique francophone, est toujours du côté du service public. Et l’écart se creuse

En 2017, le site de la RTBF a progressé de 7,5% au niveau des visites (447.804 visites quotidiennes en moyenne) et de 4% en termes de pages vues (1.433.576 pages vues par jour), soit une moyenne de 3,2 pages vues/visite (-2,5%).

Du côté privé, rtl.be a perdu un peu moins de 2% côté visites quotidiennes (379.528 en moyenne) et a très très légèrement avancé côté pages vues (+0,5%, à 959.254), permettant à son ratio de pages vues/visite de prendre 2%, à 2,5 pages vues/visite, loin des 3,2 pages vues/visite de la RTBF donc.

Les plus fortes baisses : lavenir.net, 7sur7.be et Cine Tele Revue

Qui recule le plus ?  En première position dans ce classement peu envié, on trouve le site de L’Avenir (groupe Nethys), que Rossel vient de prendre en régie. Lavenir.net a reculé de 11% en visites et de 20,5% en pages vues.

Figurent ensuite dans ce classement des reculs 7sur7.be (De Persgroep), en baisse de 8% en termes de visites et de 15% en termes de pages vues, et, avec des chiffres absolus tout autres, le site de l’hebdo Ciné Télé Revue (-13 et -19%).

Hausses et ventre mou

Côté hausses, on épinglera lalibre.be avec respectivement 12% et 8% de croissance, ainsi que les hebdos Telepro et Moustique, tous deux en hausse d’environ 15% sur tous les critères.

Enfin, dans le ventre mou des évolutions 2017, on pointera la stabilité de la DH et de lecho.be (Rossel/Roularta), à tous les niveaux (+3% de visites, -1 et -5% de pages vues).

Xavier Degraux

 

Xavier Degraux
Consultant, formateur et conférencier en médias sociaux et en marketing de contenu, Xavier Degraux accompagne des entreprises, des institutions, des marques et des personnalités dans leurs développements numériques.
4 commentaires
  1. C’est top ce travail, merci! Par contre, ça fait vraiment peur, se dire que (globalement), la presse de caniveau tient le haut du panier, ça va pas nous aider à avoir des avis éclairés sur les grands enjeux de société…

  2. Merci pour ton commentaire !
    Prends un abonnement à la presse de qualité 😉

    • Sudinfo risque de voir ces chiffres fondres: la grande majorité de leurs articles sont passés en payants voici quelques mois.

      • ça a déjà fortement commencé en effet. D’ailleurs, il faudrait que le CIM diffuse des stats plus complètes, pour pouvoir analyser l’évolution des modèles économiques qu’elles sous-tendent…

Laisser un commentaire