Conseils et formations en réseaux sociaux, inbound et marketing de contenu
Tél. +32 (0)478.359.356

Recherche d’emploi : le Belge est le moins actif (étude Linkedin)

Recherche d’emploi : le Belge est le moins actif (étude Linkedin)

job search linkedin étude

 

D’après une étude dévoilée ce jeudi 11 juin 2015 par Linkedin, uniquement disponible en néerlandais pour le volet belge, le travailleur belge est celui qui est le moins actif en termes de recherche d’emploi. Concrètement, à peine 18% des sondés se considèrent en recherche active de nouvelles opportunités, contre 30% au niveau mondial.

Loin de la France (24%), et très très loin de l’Arabie Saoudite (49%), la Belgique occupe une place tout à fait atypique dans ce classement établi sur base d’un échantillon de 20.931 professionnels (répartis dans 29 pays, avec une marge d’erreur de 0,68%), dont « plus de 600 » Belges.

Quelle place pour la Belgique ? La dernière… Ou la première, selon la lecture que l’on souhaite donner à cette étude. Linkedin se garde d’ailleurs de trancher sur le sens à donner à son étude, préférant multiplier les bons conseils pour les recruteurs.

Un talent actif n’est pas forcément un talent malheureux. Avec l’amélioration de l’économie mondiale, de plus en plus de professionnels souhaitent s’ouvrir à de nouvelles perspectives, quel que soit leur degré de satisfaction quant à leur poste actuel.

Ainsi, en Belgique toujours, alors que 76% des travailleurs passifs en termes de recherche d’emploi s’estiment heureux par leur situation, 48% des chercheurs actifs l’affirment également.

Recherches d’emploi en ligne

Autre enseignement à tirer de cette seconde édition de l’étude « Talents » de Linkedin: le Belge cherche essentiellement du boulot en ligne, via les réseaux sociaux (Linkedin en tête évidemment) et via les sites de petites annonces. Et ces canaux pourraient encore progresser, la moyenne mondiale étant située à 56% pour les médias sociaux (52% en Belgique) et à 60% pour les sites spécialisés (52% en Belgique).

Enfin, parmi les motivations des Belges à chercher un (nouvel) emploi figurent sans surprise une meilleure rémunération (42%), des perspectives d’avancement (34%) et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée (30%).

À ce sujet-là, au moins, la Belgique est tout à fait alignée avec la moyenne mondiale.

Xavier Degraux (@xdegraux), formateur Linkedin

Xavier Degraux
Consultant, formateur et conférencier en médias sociaux et en marketing de contenu, Xavier Degraux accompagne des entreprises, des institutions, des marques et des personnalités dans leurs développements numériques.

Laisser un commentaire