Conseils et formations en réseaux sociaux, inbound et marketing de contenu
Tél. +32 (0)478.359.356

10 statistiques sur la façon dont les Belges s’informent (étude 2018)

10 statistiques sur la façon dont les Belges s’informent

Belgique _ 10 statitsiques Belgique information

Le Reuters Institute for the study of journalism (Université d’Oxford) se penche chaque année sur la façon dont on s’informe, en ligne (internet, médias sociaux, messageries, mails) et hors ligne (TV, radio, presse écrite). En se basant sur un sondage d’envergure (74.000 internautes), cet institut de référence analyse les évolutions de comportement dans près de quarante pays… Dont la Belgique !

Comme l’an dernier, j’ai plongé dans son passionnant rapport final, publié ce 14 juin 2018, pour en remonter à la surface 10 chiffres-clés sur la façon dont les Belges s’informent. Les voici !

37% -> RTL Info leader… en ligne

Contrairement à la Flandre, où la VRT a été freinée sur Internet, le service public belge francophone (RTBf) a toujours carte blanche pour développer son service d’informations en ligne. Et il ne s’en prive pas, avec une offre gratuite, là où beaucoup d’acteurs du petit marché ont été contraints de tenter la bascule vers les modèles économiques payants. Pourtant, comme en 2017, et malgré des moyens inférieurs, c’est le média audiovisuel privé RTL qui occupe la première place du classement des sources d’information en ligne les plus citées par les sondés belges. Et le groupe de presse écrite L’Avenir, dont le sort reste incertain (Reprise par Rossel ? Par une structure para-publique ?), est au coude-à-coude avec la RTBf.

Sources information Belgique online

71% -> RTBf Info dominant hors ligne (TV, Radio, Print)

Parmi les sources traditionnelles (TV, radio, presse écrite), c’est la RTBf qui reste leader dans l’esprit des internautes sondés. L’écrasant leader même, alors que les audiences réelles des médias francophones belges ne sont pas aussi contrastées.

-4 points -> La TV recule davantage que les autres sources d’information

Le bas du tableau précédent le laissait déjà entendre : la presse écrite continue à reculer. Sur l’ensemble de la Belgique, elle a d’ailleurs perdu 3 points de pourcentage en un an (et 6 points sur les deux dernières années). Mais la chute est encore plus importante pour la TV, jusqu’ici plutôt épargnée : -4 points au cours des 12 derniers mois… Pendant que les médias sociaux perdaient « à peine » 2 points (voir statistique suivante).

information Belgique online pc smartphione tablette

39% -> Facebook paie à peine son désintérêt récent pour l’info

Le désintérêt pour l’info exprimé ces derniers mois par Facebook, qui privilégie désormais dans le fil d’actualités de ses membres les statuts des profils et les discussions entre membres, ne s’est pas encore traduit de manière radicale. En tout cas pas dans cette enquête. D’après l’échantillon, 39% des Belges continuent à s’informer via le géant des réseaux sociaux (37% côté néerlandophone, 42% côté francophone). C’est à peine 1 point de moins qu’en 2017, année elle-même en léger retrait, alors qu’au niveau mondial le mouvement est plus prononcé (-9 points, à 46%), Facebook étant remplacé, surtout chez les plus jeunes, par les messageries, dont Whatsapp, qui appartient au même groupe.

Information facebook source Belgique

5 points -> Information : Facebook séduit davantage les femmes

En plus des évidentes divergences en termes d’âge, les plus jeunes s’informant davantage en ligne, en particulier via les réseaux sociaux, les chiffres établis par le Reuters Institue indiquent que les femmes belges sont plus enclines à s’informer via Facebook que les hommes (5 points de pourcentage deplus, tout de même !). À l’inverse, mais toujours en Belgique, les hommes s’informeraient davantage que les femmes via YouTube (6 points de différence).Femmes Facebook Belgique hommes source news

47% -> Les smartphones continuent leur progression

En deux ans, les smartphones ont gagné 8 points de pourcentage dans la course aux outils les plus utilisés pour s’informer en ligne. Reste que la Belgique est en « retard » (47% de consommateurs d’infos via smartphone contre une moyenne de 62% pour l’ensemble des pays mesurés)…

Information Belgique devices pc smartphone tablette

44% -> Les Wallons toujours plus critiques

Globalement, la confiance des Belges dans « leurs » médias est en hausse, de 5 points, à 53% ! Un chiffre élevé (la moyenne de l’étude se situe à 34%)… qui masque mal une grosse différence culturelle entre le Nord et le Sud du pays, la confiance des wallon.ne.s dans « leurs » médias étant de 18 points inférieure à celle des Néerlandophones (44% contre 62%).Wallons plus critiques à l'égard des médias

7,11 -> La RTBf, Le Soir et La Première inspirent le plus confiance

confiance marques media Belgique

14% -> L’info payante progresse, mais très très lentement

En quête d’un modèle économique viable, tous les acteurs belges de l’information en ligne ou presque tentent désormais d’imposer leurs formules d’abonnement. Sans grand succès ! À peine 14% des Belges indiquent payer pour accéder à de l’information en ligne. C’est à peine 2 points de plus qu’il y a un an. Et c’est tip top dans la moyenne de l’étude (37 pays), évidemment très loin de la Norvège (30%) et de la Suède (26%).Info : abonnements payants en ligne Belgique

25% -> Les Belges toujours adeptes des AdBlockers

Enfin, on retiendra que l’usage d’un ad-blocker, qui pousse les éditeurs de contenus en ligne à accélérer leur migration vers le payant, est un chouïa en retrait : 25% des Belges sondés indiquent en utiliser un pour se protéger de la publicité en ligne (32% côté francophone), contre 27% au niveau mondial.Belgique adblocks news

Vous pensez que ces statistiques pourraient intéresser votre réseau ? Merci de partager cet article !

Xavier Degraux

Xavier Degraux
Consultant, formateur et conférencier en médias sociaux et en marketing de contenu, Xavier Degraux accompagne des entreprises, des institutions, des marques et des personnalités dans leurs développements numériques.

Laisser un commentaire