Réseaux sociaux : les Belges y consacrent seulement 1h31 par jour (exclusif)

Réseaux sociaux : les Belges y consacrent seulement 1h31 par jour

Belges et réseaux sociaux : 1h31 par jour

Les internautes belges passent désormais 1h31 par jour sur les réseaux sociaux, soit 44 minutes de moins que la moyenne mondiale et 2 minutes de moins qu’en 2016.

C’est en tout cas ce que nous apprend (en exclu pour la Belgique, thx Jason and Felim ;-!), le bureau d’études en digital GlobalWebIndex, qui a sondé 89.029 internautes âgés de 16 à 64 ans dans 40 pays, dont 1.274 en Belgique.

2h28 chez les 16-24 ans !

Sans réelle surprise, les internautes belges de 16 à 24 ans consacrent environ 3 fois plus de temps chaque jour aux réseaux sociaux que les 55-64 ans (2h28 contre 46 minutes). Ils sont aussi actifs sur davantage de réseaux (8,1 contre 4,1), alors que la moyenne noire-jaune-rouge se situe à 6,1 réseaux.

Galaxie Facebook

Lesquels ? Ceux de Facebook principalement. En effet, 79% des Belges sondés par GWI sont actifs sur Facebook, 58% sur Messenger, 46% sur WhatsApp et 34% sur Instagram. Seul YouTube (77%), qui appartient pour rappel à Google, lui, parvient à se glisser dans le Top 5 des réseaux sociaux les plus utilisés en Belgique. (Pour les différentes tranches d’âges, cliquez sur les onglets du graphique)

Toujours plus de vidéos (mobiles et sociales)

Du côté des usages observés, on retiendra surtout la nouvelle progression de la consommation de vidéos en ligne : 86% des participants belges au sondage  ont consommé de la vidéo en ligne lors du dernier mois, 49% via un smartphone, et 44% directement sur Facebook, Instagram, Snapchat ou Twitter.

Facebook et Cie auront du mal à concurrencer Netflix et Amazon

« La progression de la vidéo sur les médias sociaux et, globalement, celle de la TV en ligne, indiquent clairement que Facebook et les autres plateformes sociales ont de réelles opportunités de croissance dans le monde audiovisuel, commente Félim McGrath, Senior Trends Manager chez GlobalWebIndex. Mais ils auront du mal à concurrencer les grands noms du secteur, comme Netflix et Amazon ».

Xavier Degraux

Articles recommandés pour vous :

Facebook : la Belgique franchit la barre des 7 millions de comptes actifs

Les Belges s’informent moins via Facebook (étude)

Réseaux sociaux : 6 graphiques pour comprendre comment l’usage a évolué en un an

 

 

Réseaux sociaux : 6 graphiques pour comprendre comment l’usage a évolué en un an

Réseaux sociaux : 6 graphiques pour comprendre comment leur usage a évolué en un an

Usage des réseaux sociaux - étude US - Verto

Il y a des statistiques non-officielles qui se font désirer… Même si elles ne portent que sur un échantillon d’Américains de plus de 18 ans, celles que vient de publier Verto Analytics en font clairement partie.

Pourquoi ? Parce qu’elles permettent de comprendre un peu mieux, au-delà des chiffres trimestriels publiés par les principaux réseaux sociaux, les dynamiques en cours sur les plateformes, autrement dit l’évolution des usages qui en sont faits. Que ce soit au coeur de la pieuvre de Mark Zuckerberg (Facebook, Messenger, Instagram, Whatsapp…) ou de ses « modestes » concurrents (Twitter, Snapchat…).

Le tableau des données dévoilées par Verto Analytics est disponible sur leur site. Il est très complet. Mais malheureusement peu visuel. Nous en avons donc extrait quelques colonnes pour les illustrer en 6 graphiques, avec l’outil Infogr.am.

1. Facebook reste LE réseau social le plus utilisé, loin devant Snap et Twitter

2. Quand l’usage de Facebook régresse de 43% en un an, celui de Messenger progresse de 74%

3. 173 sessions Facebook par mois par utilisateur, 15 sur Pinterest

4. La destination Facebook moins courue (45% de sessions en moins/mois)

5.  6 minutes par session Facebook, 1 sur Messenger

6. Durée par session en hausse de 145% : l’usage de Messenger explose

Envie de savoir quelles leçons en tirer pour votre entreprise, marque ou institution ? Contactez-moi !

Xavier Degraux

Réseaux sociaux : les 5 questions que l’on me pose le plus fréquemment en formation

Réseaux sociaux : les 5 questions que l’on me pose le plus fréquemment en formation

Voici les 5 questions que l’on me pose le plus fréquemment lorsque je donne une formation en réseaux sociaux :

  • Faut-il payer pour doper sa visibilité sur les réseaux sociaux ?
  • Comment viraliser ses contenus sur les réseaux sociaux ?
  • Quels sont les meilleurs contenus à publier sur les réseaux sociaux ?
  • Quand publier sur les réseaux sociaux, et à quel rythme ?
  • C’est bien, 2854 followers ou fans ?

Ces questions essentielles, j’y ai notamment répondu le 21 novembre 2017 à Wavre, dans un atelier réservé à quelques 150 représentants d’ASBL, organisé par Associ’Actif (Besace ASBL).

Et c’est le support de cette formation express en réseaux sociaux que je vous propose de parcourir dans cette liseuse Slideshare. Cliquez sur les flèches pour naviguer dans la présentation.

Si vous pensez que ce billet de blog peut être utile à vos relations (professionnelles) malgré l’absence des commentaires oraux, n’hésitez pas à le partager 😉

Si vous souhaitez un complément d’information, échanger sur le sujet ou solliciter un devis pour de la consultance ou pour une formation, n’hésitez pas à me contacter.

Xavier Degraux

Les Belges s’informent moins via Facebook (étude)

Les Belges s’informent moins via Facebook (étude)

Effet « fake news » ? Concurrence accrue de Messenger, WhatsApp et autres messageries ? Résurgence des applications de médias sur des smartphones toujours plus dominants ? En tout cas, 40% de la population belge (56% des 18-24 ans) déclare désormais se servir de Facebook pour s’informer… contre 42% un an plus tôt, alors qu’au niveau mondial le score est en progression de 3 points (à 47%), apprend-on à la lecture de l’édition 2017 du Digital News Report du Reuters Institute for the study of journalism (Université d’Oxford). Et d’après la VUB, qui réalise cette étude annuelle au niveau local en interrogeant 2.009 Belges, le recul est identique du côté francophone (43%) que du côté néerlandophone (37%).

 

La télévision d’abord… mais pas chez les jeunes

Au total, alors qu’ils sont 88% à être actifs en ligne et 62% sur Facebook, les Belges s’informent toujours majoritairement via la télévision (74%), loin devant l’ensemble des médias sociaux (43%) et la presse écrite (42%), tous deux en recul de 3 points.

 

À bien y regarder, une fois analysés par tranches d’âges, ces chiffres cachent mal de grosses différences de préférences, en Belgique et ailleurs (36 pays analysés), comme on le voit sur ce graphique extrêmement inquiétant pour les éditeurs de « vieux médias » qui peinent à se transformer.

 

Médias belges en ligne

Du côté francophone, on pointera par ailleurs des différences de sources, selon que l’on s’informe en ligne ou hors ligne. Sur Internet, RTL Info reste en tête des sources médias citées, devant la RTBf et L’Avenir. Hors ligne (presse écrite, radio et télévision), la RTBf surclasse RTL… et TF1, qui dépasse les acteurs locaux (Bel-RTL, La Première, Le Soir, etc), alors que l’offensive du géant français sur le petit marché publicitaire belge ne fait que commencer.

 

Adblock, payant, confiance

Enfin, de cette étude passionnante (rien que l‘analyse du marché « Trumpé » vaut le détour), on pointera encore trois statistiques, qui sont malheureusement autant de mauvaises nouvelles supplémentaires pour les acteurs belges du secteur :

  • À 23% en moyenne (44% chez les 18-24 ans), le taux de pénétration des Adblockers n’a pas reculé en Belgique
  • Le pourcentage de Belges qui déclarent payer pour s’informer en ligne est également resté stable, à 12% (juste en-dessous de la moyenne de l’étude)
  • Bien qu’élevé comparé à la moyenne mondiale (43%), le taux de confiance accordé aux médias qui les informent a encore régressé, de 3 points, pour atteindre 48% (et 42% chez les 18-24 ans)

Si vous avez apprécié ce résumé « anglé belge », merci de le partager 😉

Xavier Degraux

Facebook : la Belgique franchit la barre des 7 millions de comptes actifs

Facebook : la Belgique franchit la barre des 7 millions de comptes actifs

Alors que Facebook vient de publier les résultats de son 3ème trimestre 2017, un vent automnal a poussé jusqu’à nous quelques statistiques belges, que je partage volontiers avec vous, les chiffres locaux étant plutôt rares à dénicher.

D’après nos informations, « obtenues à bonnes sources » comme l’écrivent encore certains journalistes, la Belgique vient de franchir le cap des 7 millions de comptes Facebook actifs (au moins 1 connexion au cours du dernier mois). Pour être précis, on parle de 7.037.000 profils Facebook actifs en Belgique au 1er octobre 2017, soit 62% d’une population de 11,35 millions (fin 2016), enfants et très vieilles personnes compris.

Parité

A peu de choses près, ces 7 millions de profils se répartissent équitablement entre hommes et femmes, alors qu’au niveau mondial Facebook est dominé par les hommes (56%), selon les derniers chiffres avancés par l’agence We are social (janvier 2017).

Régions et villes wallonnes

Au niveau régional belge, le taux de pénétration est évidemment beaucoup plus élevé à Bruxelles, qu’en Wallonie et en Flandres :

  • Région flamande : 3,8 millions de comptes Facebook
  • Région wallonne : 2,2 millions de comptes Facebook
  • Région bruxelloise : 1,1 million de comptes Facebook

On notera par ailleurs qu’au niveau des villes wallonnes, le classement est le suivant :

 

Facebook Belgique : tranches d’âge

Enfin, en termes démographiques, les statistiques Facebook que nous avons obtenues portent uniquement sur le critère de l’âge (par segments et par âges déclarés) :

 

 On notera que 430.000 profils Facebook sont attribués aux Belges de 65 ans et plus.

Si ce petit billet vous a plu, merci de le partager !

Xavier Degraux